Joseph n’a pas pu partir en Crète à cause des inondations: malgré une assurance annulation, il ne sera peut-être pas remboursé

Joseph n’a pas pu partir en Crète à cause des inondations: malgré une assurance annulation, il ne sera peut-être pas remboursé

Les inondations de juillet en Wallonie ont touché plus de 200 communes, ravagé de nombreuses maisons et aussi gâché les vacances de milliers de Wallons. Certains ont dû écourter leurs congés, d’autres n’ont carrément pas pu partir. C’est le cas de Joseph, un habitant de Trooz. Mais il n’est pas sûr d’obtenir un remboursement de ses vacances malgré qu'il ait contracté une assurance annulation.

Comme de nombreux Trooziens, Joseph a été victime des inondations dans la nuit du 13 au 14 juillet. Par chance, son domicile a été épargné mais son commerce, le restaurant El Rincon, a été ravagé par les intempéries. Il devait partir en vacances en Crête avec sa famille le 17 juillet. Il a évidemment dû renoncer à ce projet. S’il nous a écrit via le bouton orange Alertez-nous, c’est pour nous faire part de sa déconvenue. Malgré qu’il ait contracté une assurance annulation qui couvre les inondations, celle-ci ne devrait pas jouer: "Quand j’ai contacté l’agence de voyages, elle m’a répondu que l’assurance n’intervenait pas car les dégâts n’étaient pas dans mon domicile privé. Je trouve ça scandaleux", a indiqué Joseph.

Joseph n’a pas pu partir en Crète à cause des inondations: malgré une assurance annulation, il ne sera peut-être pas remboursé

Déjà fragilisé par la crise du covid, son commerce subit les inondations

Le restaurateur explique avoir déboursé 4.200 euros pour ce voyage avec sa famille. Il a introduit un dossier pour tenter d’obtenir un remboursement mais il n’a pas encore reçu de réponse définitive. En attendant, il se dit "dépité", d’autant que son établissement est resté fermé durant un an à cause de la crise sanitaire. Il avait pu rouvrir seulement deux mois avant les inondations.

Joseph a réservé son séjour via une agence de voyages de Boncelles et c’est celle-ci qui lui a vendu l’assurance annulation de Touring. Nous avons contacté l’association d’automobilistes qui confirme que les conditions générales de cette assurance ne couvrent à priori pas la situation vécue par Joseph.

L’article 3 énumère notamment les dégâts des eaux et les dommages provoqués par une tempête, mais ceux-ci doivent avoir été causés au domicile du preneur d’assurance. Les dégâts à des bâtiments commerciaux, comme un restaurant, ne sont pas couverts. Le porte-parole d’Assuralia, l’Union professionnelle des entreprises d’assurances, Wauthier Robyns, précise que de nombreux contrats d’assurance annulation font référence au domicile. En général, la pratique professionnelle d’un indépendant n’est pas prise en compte.

Joseph n’a pas pu partir en Crète à cause des inondations: malgré une assurance annulation, il ne sera peut-être pas remboursé

Un risque pas prévu

Dans le cas qui nous occupe, on peut raisonnablement estimer que Joseph en contractant ce produit d’assurance et l’agence de voyage en le lui proposant imaginaient que le voyageur serait à l’abri des ennuis. Il n’est d’ailleurs pas courant qu’un agent de voyage demande la profession des vacanciers à qui il propose une assurance.

Existe-t-il des assurances voyages spécifiques pour les indépendants ? "Pas à ma connaissance", indique le porte-parole d’Assuralia. L’Union des entreprises d’assurances conseille vivement de faire régulièrement le point sur ses assurances, par soi-même ou via un professionnel.

En attendant, que peut espérer Joseph ? La situation qu’il a vécue n’est pas reprise dans le libellé de son assurance mais avec les inondations de juillet, nous sommes dans un contexte exceptionnel qui amène les compagnies d’assurance, au cas par cas, à faire parfois des gestes en dehors de ce qui est normalement prévu dans le contrat.

Le dossier de Joseph toujours à l'étude

Touring indique d’ailleurs que le dossier de Joseph est toujours à l’étude. Une décision définitive n’a pas encore été prise. L’Union professionnelle Assuralia résume la chose de cette manière: "Quand la situation n’est pas prévue, c’est à l’assureur de prendre ses responsabilités, le cas échéant".

Joseph n’a pas pu partir en Crète à cause des inondations: malgré une assurance annulation, il ne sera peut-être pas remboursé

Joseph n’a pas pu partir en Crète à cause des inondations: malgré une assurance annulation, il ne sera peut-être pas remboursé

RTL INFO

A lire aussi

Maurine a perdu sa voiture dans les inondations, mais elle n’a pas droit aux transports gratuits: une condition (théorique) n’est pas remplie Après les inondations, 330 ponts wallons nécessitent des réparations dont 45 sont inaccessibles: "Quand vont-ils être réparés?" Un mois après les terribles inondations, l'usine de Chaudfontaine reprend ses livraisons d'eaux Inondations du mois de juillet: la Croix-Rouge va redistribuer 11 millions aux sinistrés en situation la plus précaire Mutuelles débordées? "Plusieurs mois d'attente pour être payée", affirme Loriane, logopède à Profondeville Jean-Philippe, habitant de Trooz, n'a plus le gaz depuis les inondations: pourquoi doit-il encore payer une partie de sa facture?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?