Des passagers surpris par les files pour prendre un taxi à l'aéroport de Bruxelles ce dimanche

Des passagers surpris par les files pour prendre un taxi à l'aéroport de Bruxelles ce dimanche

Des passagers qui sont arrivés à l'aéroport de Bruxelles ce dimanche ont appuyé sur notre bouton orange Alertez-nous. Ils expliquent avoir été surpris par les files pour prendre un taxi. "Pagaille à Zaventem, pas de taxi en suffisance par rapport au nombre de passagers", nous indiqué Reginald dans l'après-midi, joignant une photo (voir ci-dessus). "Mobilité... ou plutôt immobilité à Zaventem. Presque pas de taxi à l'aéroport et aucun service Uber dispo à cause de la journée sans voiture. Des heures d'attente", déplore Didier.

L'aéroport de Bruxelles ne gère pas l'offre de taxi, mais la porte-parole nous confirme que le service opérationnel de l'aéroport a constaté des difficultés. "En début d'après-midi, il y a eu de longues files pour l'attente des taxis. À un moment, il y a eu environ 80 personnes qui attendaient. Maintenant, ça a tendance à diminuer", explique Nathalie Pierard vers 16h40.

Comme nous l'indique la porte-parole, il est possible que certains passagers devant rejoindre la capitale n'étaient pas au courant de la Journée sans voiture. "Il y a cependant des alternatives, avec les trains qui arrivent fréquemment directement à l'aéroport ou la gare de bus", précise-t-elle.

Des taximen avancent deux explications

Comment expliquer ces files de passagers à l'aéroport? Y a-t-il un manque de taxis? La journée sans voiture entrave-t-elle leur travail? Nous avons contacté deux professionnels du secteur.

Première explication: un taxi doit disposer d'une licence pour pouvoir faire la file à l'aéroport. "Les taxis qui attendent les passagers à Zaventem sont des taxis flamands qui paient une concession. Il y a plusieurs compagnies. Certaines exploitent 30 taxis, d'autres 20, 10, etc. Et il y en a une qui exploite plus d'une centaine de taxis", nous indique Costa Tsatsakis, taximan bruxellois actif jusqu'en 2020 et ancien président de l'Association des Taxis bruxellois.

Si un passager nous appelle directement, alors on peut aller le charger à Zaventem

Cette règle est cependant à nuancer. En effet, un taxi qui ne dispose pas de la fameuse licence peut charger un client à l'aéroport si celui-ci l'a appelé. "Si un passager nous appelle directement, alors on peut aller le charger à Zaventem", nous confie André De Loor, taximan bruxellois, ancien président de l'Union professionnelle des exploitants de taxis et taxis-camionnettes. "Le problème, c'est que les taximen bruxellois sont mis de côté. Comme Zaventem est en région flamande, il n'y a pas vraiment d'information des passagers sur cette possibilité", avance Costa Tsatsakis.

Deuxième explication: selon nos intervenants, il y aurait un manque récurrent de taxis à l'aéroport. "Il y a tous les jours un manque de voitures à Zaventem. Même en semaine à 10H, les gens doivent faire la file", affirme André De Loor. "Il y a un gros souci sur Brussels Airport depuis des années. Ça date déjà d'avant les années 2000", ajoute Costa Tsatsakis.

Tant que la crise sanitaire n'est pas terminée, certaines compagnies restent à l'arrêt

D'après ce dernier, la crise du Covid a empiré la situation. "En région flamande, les compagnies de taxis ont reçu des aides de la région. Si elles reprennent leur activité, elles vont perdre ces aides. Donc tant que la crise sanitaire n'est pas terminée, certaines compagnies restent à l'arrêt pour continuer à recevoir ce soutien", affirme-t-il.

André De Loor précise que la région de Bruxelles connaît une problématique similaire depuis le coronavirus. "Tout les taxis bruxellois ne sont pas encore en route. Il y a environ 300 voitures qui sont toujours dans les garages à cause du Covid", estime-t-il.

Nous avons demandé à chacun si la journée sans voiture pouvait entraver la circulation des taxis à Bruxelles. Réponse: non. "Les gens respectent mieux le code de la route qu'il y a quelques années. La journée sans voiture n'a pas vraiment d'effet là-dessus", réagit André De Loor.

Un taximan de l'aéroport de Zaventem nous a contacté à ce sujet. Selon lui, et contrairement à d'autres interlocuteurs, le dimanche sans voiture est la cause principale de ce manque de taxi à l'aéroport. "Je suis taximan à l'aéroport depuis 14 ans et chaque année c'est le même bazar." explique-t-il. "Pour vous donnez un exemple, un trajet normal entre Zaventem et le centre de Bruxelles, c'est une vingtaine de minutes. Lors du dimanche sans voiture ça met le double, voire le triple ! Du coup, les taxis sont bloqués sur la route et ne peuvent pas revenir rapidement à Zaventem."

David Fourmanois

A lire aussi

Journée sans voiture aujourd'hui à Bruxelles: entre transports gratuits et animations, voici ce qui est prévu Dimanche sans voiture: quel impact sur la qualité de l'air? Est-ce réellement bénéfique? Comment remplacer les voitures? Voici les idées du ministre de la Mobilité Georges Gilkinet "On en profite, ça fait du bien": après deux ans, Morlanwelz retrouve sa journée sans voiture Laeken: une personne blessée par balle dans la nuit de samedi

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?