Rebondissement chez Logistics Nivelles: la direction place le personnel en chômage économique

Le climat était encore très tendu au sein de Logistics Nivelles ce jeudi. Et ce malgré l'annonce mercredi de la reprise du travail des employés, après une semaine de grève. Selon des messages reçus via notre bouton orange Alertez-nous, les travailleurs n'ont pas pu se remettre au travail ce matin. "La direction de Kuehne+Nagel Logistics Nivelles vient d'annoncer aux membres du personnel qu'ils devaient rentrer chez eux et qu'il n'y avait pas de travail à leur donner", nous a écrit un travailleur, qui se dit "choqué". 

La CNE a dénoncé jeudi matin une "provocation" de la direction. Les travailleurs qui se sont présentés sur place auraient été priés de rentrer chez eux, des managers leur annonçant qu'il n'y avait pas de travail à effectuer. "J'ai été appelé par des travailleurs qui, ce jeudi matin, après être rentrés sur le site, ont été accueillis par deux directeurs, deux indépendants, qui leur ont dit qu'il n'y avait pas de travail et qu'ils pouvaient rentrer chez eux. C'est vraiment de la provocation !", s'est indigné le permanent Didier Lebbe. 

Le représentant syndical s'est rendu sur place et a confirmé que le personnel a été invité à rentrer à son domicile, ce qu'il a refusé de faire. Didier Lebbe a aussi dénoncé la volonté de la direction de ne pas se rendre à une réunion de conciliation avant la semaine prochaine, alors qu'il s'agissait notamment de régler la question des salaires, qui doivent être payés vendredi.

Le personnel de Logistics Nivelles en chômage économique jusqu'au 12 octobre

La direction de Logistics Nivelles s'est finalement rendue sur le site ce jeudi soir, afin d'informer les travailleurs. Une cinquantaine de membres du personnel étaient présents. Ils ont manifesté leur désaccord dans le calme, tournant le dos lors de la prise de parole de la responsable du site et applaudissant chaque fois qu'elle prononçait le mot "fermeture". La réunion n'a duré que dix minutes. Le personnel a appris qu'il sera placé en chômage économique le temps de nettoyer les entrepôts, de vider la nourriture fraiche périmée et de s'assurer que toutes les normes de sécurité alimentaire sont respectées. Le travail effectif reprendra le 12 octobre. Cette information aux travailleurs sera répétée vendredi à 11h, pour le personnel de la pause du matin.

Les syndicats ont bien noté qu'il est toujours question d'une fermeture pure et simple du site de Nivelles Logistics d'ici un an. Une réunion de conciliation entre représentants syndicaux et direction est toujours prévue vendredi à 15h. Il y sera question des salaires de septembre, et de l'application concrète du chômage économique annoncé jusqu'au 12 octobre.

Par ailleurs, durant la journée, les syndicats ont également discuté avec la direction de Supertransport, la société de transport qui assure l'acheminement des marchandises depuis les entrepôts de Logistics Nivelles jusqu'aux magasins de l'enseigne Carrefour. Un accord est intervenu sur un mode de fonctionnement qui restera en vigueur jusqu'au 16 octobre. Le personnel, tant les routiers que les mécaniciens et les dispatcheurs, restera sur le site de Nivelles.

RTL INFO avec Céline Hurner et Belga

A lire aussi

Les magasins "Planet Parfum" changent de nom

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?