Nivelles: il avait poignardé violemment son colocataire, il est acquitté pour un possible... somnambulisme

Nivelles: il avait poignardé violemment son colocataire, il est acquitté pour un possible... somnambulisme

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a prononcé vendredi l'acquittement d'Olivier V., un Nivellois né en 2000, alors qu'il était poursuivi pour une tentative de meurtre au couteau. Il a été acquitté au bénéfice du doute, le tribunal ayant jugé que le ministère public n'avait pas apporté la preuve que le prévenu ne souffrait pas d'une crise de somnambulisme lors des faits.

Le 11 avril 2021, dans la chambre de la colocation qu'il occupait à Nivelles, le prévenu avait porté sept coups de couteau à un de ses amis qui dormait au moment des faits. Huit ans d'emprisonnement ferme avaient été requis à son encontre mais la défense avait affirmé à l'audience que le prévenu avait blessé son ami lors d'une crise de somnambulisme. La victime, âgée de 16 ans, avait été réveillée par les coups dont la violence l'a projetée en bas de son lit. L'adolescent a été blessé à l'arrière de la tête, à la nuque, à la main et a subi un pneumothorax. Ce sont les colocataires du prévenu, entendant les cris de la victime, qui sont intervenus pour faire cesser les coups de couteau. L'un d'eux a également entendu le prévenu crier "je vais te tuer, frère".

Pour l'avocat de la défense, la seule raison qui peut expliquer les coups de couteau portés par son client, c'est une crise de somnambulisme au cours de laquelle Olivier V., qui aurait fait un cauchemar, s'est servi d'un couteau sans en avoir l'intention. "Prouver que monsieur est somnambule, je ne sais pas le faire. Mais c'est une thèse qui pourrait tenir la route", avait plaidé le conseil du prévenu. Une thèse que le ministère public, à l'audience, avait vigoureusement rejetée. "Si on retient cela dans ce dossier, on peut le faire pour tous les crimes !", s'était indignée la substitute lors de ses réquisitions. Le tribunal a toutefois accepté l'argument en estimant que le ministère public n'avait pas rapporté la preuve contraire. Le présumé somnambule a donc été acquitté au bénéfice du doute. Il ne fait guère de doute que cet acquittement fera l'objet d'un appel du parquet du Brabant wallon.

Agence Belga

A lire aussi

Affaire Mawda : les parties civiles ne plaident plus pour un meurtre Assises Anvers - Dimitri Gorris condamné à 20 ans de prison pour l'assassinat de son rival amoureux Disparition de Theo Hayez en Australie: ses parents vont se rendre sur place pour assister à une enquête Viol et assassinat de Wivinne Marion: lors du procès, ses collègues décrivent un "rayon de soleil"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?