Gilles Vanden Burre évoque la hausse des tarifs de l'énergie et les pistes pour aider les ménages (vidéo)

La hausse du prix du gaz risque de peser lourd dans le budget des ménages. Le chef de groupe Ecolo au parlement fédéral, Gilles Vanden Burre était l'invité de Bel RTL à 7H50. Il répond aux questions de Fabrice Grosfilley et évoque plusieurs pistes pour aider les ménages.

Fabrice Grosfilley: Dans le débat budgétaire, il est beaucoup question ces jours-ci d'aider les Belges à payer leur facture de gaz et d'électricité parce que les prix partent fortement à la hausse. On va aider les plus en difficultés avec le tarif social. Cela représente 900.000 ménages qui en bénéficient aujourd'hui. On va prolonger la mesure au-delà de la fin de l'année 2021?

Gilles Vanden Burre: C'est notre objectif et c'est l'objectif de la ministre de l'Energie Tinne van der Straeten, qui a déposé cette proposition sur la table des discussions au niveau du gouvernement.

Fabrice Grosfilley: Ce n'est pas encore fait mais c'est une demande?

Gilles Vanden Burre: C'est une demande qui a l'air de rencontrer l'accord des partenaires de majorité à ce stade mais on n'est pas encore sorti du conclave budgétaire et l'idée, l'objectif, c'est que cette mesure qui s'arrête cette année sera prolongée l'année prochaine. Pourquoi? Parce qu'effectivement, on sent qu'il y a toute une série de publics qui sont touchés par cette hausse drastique des prix de l'énergie et toutes les familles sont touchées aujourd'hui. Mais nous souhaitons aider en priorité les familles plus précarisées ou qui sont en difficultés même si elles travaillent et même les classes moyennes. Parce qu'on parle de tarif social de l'énergie, mais ce tarif concerne 2 millions de personnes.

La maman seule avec ses enfants qui gagnent 1.800 euros bruts par mois et bien elle est concernée par ce tarif social de l'énergie et donc c'est un mécanisme fondamentale que nous souhaitons prolonger.

Fabrice Grosfilley: Et quid de ceux qui ne bénéficient pas de ce tarif social? Est-ce qu'on va leur ristourner une partie de la TVA? Parce que l'augmentation des tarifs cela veut dire aussi boule de neige, augmentation des rentrées de la TVA. On parle de 600 millions en plus pour l'état fédéral...

Gilles Vanden Burre: Oui effectivement les recettes de la TVA vont augmenter vu que les prix de l'énergie augmentent et donc pour nous, il est important que cet argent ne soit pas là pour gonfler les caisses de l'état. Il faut le redistribuer pour soutenir les ménages qui vont voir leurs factures en fin du mois augmenter fortement. Mais par contre, nous souhaitons cibler et c'est important de cibler 2 millions de personnes pour le tarif social. Si on peut l'élargir, on le fera.

Fabrice Grosfilley: Ce n'est donc pas pour tout le monde cette ristourne? Ce sera pour ceux qui sont le plus en difficulté?

Gilles Vanden Burre: L'objectif prioritaire pour nous c'est d'aider ceux qui sont le plus en difficultés. Et si derrière on peut aider davantage on le fera pourquoi pas? On va le faire d'ailleurs sur le montant que prélève le Fédéral sur le prix de l'énergie. Et dès l'année prochaine, la ministre van der Straeten a dit qu'on irait vers des accises. C'est-à-dire que concrètement on va aller vers des plafonds, soit un montant fixe qui ne va plus augmenter au niveau de la part fédéral du prix de l'énergie.

RTLINFO

A lire aussi

Hausse des prix de l'énergie: certaines factures pourraient faire un bond d'au moins 700 euros La CSC demande au gouvernement de l’aide pour les factures d’énergie: un ménage sur trois n’a pas 1.000€ de côté

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?