Le serveur d'un café du Cimetière d'Ixelles accusé de nombreux viols: une enquête en cours

Vous êtes nombreux à nous signaler via le bouton orange Alertez-nous d'un message circulant sur les réseaux-sociaux. Celui-ci appelle au boycott d'un café connu du cimetière d'Ixelles en région bruxelloise, endroit connu pour être fréquenté par les étudiants. "Deux meufs (filles, ndlr) se sont fait droguer et violer par un serveur. Après avoir déposé plainte, le patron a transféré le violeur" dans un autre café du quartier appartenant au patron, selon le message publié sur les réseaux sociaux. Le message indique que 17 plaintes ont été introduites contre le serveur. "Faites attention à vous", conclut le message.

Le café incriminé a réagi ce lundi sur Instagram : "La sécurité et le bien-être de notre clientèle est notre priorité absolue. Notre établissement est équipé de caméras infrarouges couvrant l’entièreté du lieu, et, ce, 24 h sur 24. Tous les actes ou faits répréhensibles ayant eu lieu au sein du (…) café sont donc filmés et enregistrés, et, ce, pour garantir votre sécurité ainsi que celle de notre personnel. Par ailleurs, nous travaillons en collaboration avec la police chaque fois que celle-ci est saisie pour une plainte, peu importe la nature de celle-ci. La police nous confirme qu’il n’y a aucune enquête en cours ni aucune plainte concernant des manquements d’un des membres de notre équipe…"

Le parquet de Bruxelles confirme qu'une enquête est en cours sur les faits dénoncés:

"Suite à des informations parues sur les réseaux sociaux ces derniers jours et à des questions de la presse, le parquet de Bruxelles peut confirmer que plusieurs plaintes ont été déposées pour des faits de mœurs qui auraient été commis dans le quartier du Cimetière d’Ixelles ces derniers mois. Une enquête est ouverte afin de faire la lumière sur les circonstances exactes de ces faits. Dans l’intérêt de celle-ci, aucun autre commentaire ne sera fait."

A lire aussi

Accusations d'agressions sexuelles dans des bars à Ixelles: une marche est organisée La responsable d'un bar d'Ixelles cité dans les cas d'agressions sexuelles s'exprime: "On a tous cette colère"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?