Ces habitations destinées aux victimes des inondations sont fabriquées avec le bois de nos forêts d'Ardenne

Ce sont des modules tout en bois de chez nous dans lesquels seront relogés les sinistrés des inondations. En fonction du format, cela coûte entre 70 et 90.000 euros le logement. Les premiers seront livrés d'ici 3 mois.

Ils sont construits en 3 formats pour 2, 4 ou 6 personnes. Chambres, cuisine, salle de bains, ils sont tous équipés pour accueillir des familles de sinistrés. 

"C'est un module avec une seule chambre, une salle de bains, un espace de vie commun. Ensuite, vous avez une extension avec deux chambres, toujours la même cuisine et le même espace commun. Et ensuite, trois chambres et toujours la même cuisine et le même espace commun", décrit Marc Varini, dessinateur en bâtiment.

La Société wallonne du logement estime la demande à 3.000 modules, c'est donc une véritable course contre la montre qui s'est engagée. Un module peut compter entre 100 et 200 pièces de bois.

"On va vraiment une digitalisation complète du projet. Chaque pièce de bois va être usinée, va être découpée virtuellement et puis va être envoyé aux machines qui vont faire toutes les découpes automatiques", explique Laurent Riche, administrateur délégué de Préfabois. 

Prix de base d'un logement : entre 70 et 90.000 euros subsidiés par la région wallonne et les communes.

"Notre métier c'est de faire du logement, mais on l'a transféré vers du modulaire mais transféré vers dix mon divers donc on est vraiment dans quelque chose de qualitatif et de longue durée, donc ce n'est pas du court terme", ajoute Laurent Riche. 

Cette société de 350 travailleurs garantit un logement d'une durée de 40 à 60 années. Les sites d'Étalle, d'Harzé et de Mariembourg se fournissent en bois local : une stratégie payante pour remporter le marché. 

"On a vraiment une filière courte au niveau de notre approvisionnement, donc le bois qu'on à là, c'est du bois des Ardennes. On est dans un rayon de 300 kilomètres, donc on a vraiment ce côté circuit court qui nous a permis de garantir les délais et de répondre à ce projet avec les meilleurs arguments possibles", conclut l'administrateur.

Les communes de Rochefort et Chaudfontaine se sont déjà montrées intéressées : l'entreprise fournira les 300 premiers modules dans trois mois à peine. À noter que Préfabois est l'une des 20 sociétés sollicitées. Selon les besoins, elle peut donc faire appel à 19 autres sociétés.

RTL INFO, avec Mathieu Langer et Michel Herinckx

A lire aussi

Victime des inondations, la chocolaterie Galler reprend sa production Inondations en Belgique: sans les barrages, des millions de m3 supplémentaires auraient déferlé, estime un responsable devant la commission d'enquête Inondations: voici comment la Croix-Rouge va dépenser les 40 millions € récoltés Rapport indépendant sur les inondations: "On a eu de la chance que ça se passe en été" Les Belges consomment toujours plus d'antidépresseurs (+25% en 10 ans): "Ce genre de traitement ne coûte pas très cher" 3 mois après les inondations, c'est le règne de la débrouille pour 8.000 foyers toujours sans gaz: "Il fait 13 degrés dans la salle de bain" La Chine met le prix fort pour le bois wallon et menace nos scieries: "Si on n'arrive pas à acheter du bois, on va fermer"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?