Pourquoi la situation du navetteur Alain est-elle "catastrophique" sur la ligne Nivelles-Bruxelles? Voici l'explication de la SNCB

Pourquoi la situation du navetteur Alain est-elle "catastrophique" sur la ligne Nivelles-Bruxelles? Voici l'explication de la SNCB

Retards, trains annulés, wagons en moins... Depuis trois semaines, le parcours en train Nivelles-Vilvorde d'Alain s'apparente à une véritable galère. Comment l'expliquer?

"La SNCB est encore une fois problématique", nous envoie Alain (prénom d'emprunt car il souhaite garder l'anonymat) via le bouton orange Alertez-nous. Ce militaire nous a contactés pour mettre en lumière un problème pour lui et les autres navetteurs de la ligne entre Nivelles et la capitale : "Depuis maintenant 3 semaines, suppressions de trains. Les voitures sont aussi réduites de moitié", écrit-il. Une situation qui lui fait parcourir "des chemins incroyables pour aller travailler."

Nivelles-Vilvoorde en 2h30 

Alain effectue le trajet Nivelles-Vilvorde en train tous les jours pour son travail. Mais depuis environ trois semaines, c'est la galère. A cause de suppressions de trains et de réductions du nombre de wagons, "on est serré comme dans une boîte à sardines avec à peine 30 cm entre les personnes", nous rapporte-t-il au téléphone. "Les trains sont également en retard de 25 à 30 minutes. Donc on se retrouve dans des trains à moitié disponibles avec deux fois plus de monde", déplore Alain.

Son temps de trajet aurait doublé ces dernières semaines: "Pour faire un simple parcours Vilvorde-Nivelles, ça met 2h / 2h30, tous les matins et tous les soirs", s'indigne ce militaire qui ne comprend pas que la SNCB "supprime des trains comme ça au petit bonheur la chance".

Son expérience de vendredi dernier a même été l'une des pires le poussant à presser le bouton orange Alertez-nous : "Ce matin, on était en gare de Nivelles, le train de 6h53 en direction de Bruxelles arrive avec 25 minutes de retard et moins de la moitié des voitures habituelles. L'accompagnateur n’a même pas déclassé la 1ère  classe donc on était tous serrés en 2e. Les trains précédents avaient été supprimés. On est arrivé à un niveau de pétage de plomb de la part des autres passagers", détaille Alain. "C'est vraiment catastrophique, ça devient ridicule!", s'exclame-t-il.

Alain assure avoir contacté la SNCB par tous les moyens possibles. Il reçoit "des excuses" et, comme explication, "on nous dit que c’est à cause des travaux pour les RER", dit-il. 

Des travaux Infrabel entre Bruxelles et Charleroi 

Nous avons donc contacté la SNCB afin de comprendre pourquoi moins de trains sont mis en service entre Nivelles et Vilvorde. D'après le service communication, "des travaux d’électrification structurels, menés par Infrabel, sont en cours sur la ligne 124 (ndlr, Bruxelles-Midi à Charleroi-Sud)". Ces travaux sont "dans une phase importante qui limite la circulation sur le réseau", explique la SNCB qui a donc dû "suspendre 2 trains sur cette ligne en raison de l’indisponibilité de certaines voies".

Des travaux qui se termineront dans 10 jours soit le 25 octobre. La ligne sera donc encore perturbée d'ici là: "En raison de l’indisponibilité des voies durant les travaux, il n’est pas possible de faire rouler du matériel complémentaire sur le réseau. Cette phase de travaux se clôture le 25/10, ce qui permettra de remettre en service les 2 trains suspendus", précise la porte-parole de la SNCB.

Un autre problème est venu interférer la bonne mise en circulation des trains, causant ainsi des retards : "La SNCB a subi quelques perturbations ponctuelles sur la ligne en raison d’un dérangement de signalisation ou d’intrusions sur les voies. Celles-ci ont causé l’un ou l’autre retard et même une interruption de trafic le 12/10". 

La SNCB a aussi tenu à s'excuser pour la gêne occasionnée à ses passagers: "Nous remercions les voyageurs pour leur compréhension. Nous leur conseillons de préparer leur voyage via notre planification, via l'app ou le site internet", recommande la porte-parole. 

Héloïse Vinale

A lire aussi

Privée de téléphone, la start-up de Guillaume est à l'arrêt depuis plusieurs jours: "Des milliers d'euros" de conséquences "C’est injuste, ce n’est que du commerce": Disneyland affiche parfois complet le week-end pour les abonnés... mais pas pour les autres

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?