Attaque à l'arc en Norvège: la police privilégie la thèse de la "maladie"

Attaque à l'arc en Norvège: la police privilégie la thèse de la "maladie"

L'enquête ouverte après l'attaque meurtrière à l'arc dans le sud-est de la Norvège a jusqu'à présent renforcé la thèse d'un acte dû à "la maladie", a annoncé la police norvégienne vendredi.

"L'hypothèse qui a été le plus renforcée après les premiers jours de l'enquête est celle de la maladie en toile de fond", a déclaré l'inspecteur Per Thomas Omholt lors d'une conférence de presse, deux jours après l'attaque qui a fait cinq morts et trois blessés.

Parmi les hypothèses de départ, la police avait envisagé "la colère, la revanche, une pulsion, le djihad, la maladie et la provocation", a expliqué le policier.

AFP

A lire aussi

Attaque à l'arc en Norvège: la piste de l'acte terroriste se précise Attaque à l'arc en Norvège: ce que l'on sait sur le tueur L'attaque à l'arc en Norvège traitée comme "un acte terroriste" Norvège: la maladie mentale privilégiée comme motif de l'attaque à l'arc

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?