Vaste fraude aux primes covid: 2 millions d’euros détournés, 43 personnes seront jugées

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

43 personnes vont être jugées dans le cadre d'un dossier de fraudes aux primes covid. L’organisation criminelle usurpait l’identité de personnes afin de toucher des aides de l’état. C'est un procès d'ampleur qui va être organisé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

Le parquet fédéral avait mené en décembre dernier une trentaine de perquisitions dans le cadre de cette affaire. L’organisation criminelle usurpait l’identité de personnes afin de toucher des aides de l’état. Le système était bien rodé et profitait d’une faille dans le dispositif d’aide à destination des personnes mises au chômage économique à cause de la crise du coronavirus. 43 inculpés sont suspectés d’avoir participé à une organisation criminelle qui a détourné plus de 2 millions d’euros.

"Les 43 personnes sont renvoyées par la chambre du conseil devant le tribunal correctionnel. Cela signifie que la chambre du conseil, qui est une autorité judiciaire, a estimé qu'il existe des charges suffisantes nécessitant le renvoi devant le tribunal correctionnel afin qu'ils puissent livrer leurs explications", explique Olivier Dupont, un avocat pénaliste.

Des entreprises et des employés qui n'existaient pas

Les fraudeurs mettaient en place des sociétés fictives avant d’engager de faux employés et de les déclarer en chômage temporaire corona : 1000 à 1500 euros par mois et par personne pouvait être détournés et ce durant une longue période. Plusieurs dirigeants de l’organisation criminelle présumée ont été identifiés.

Mon client conteste être un des dirigeants de cette structure

"En ce qui concerne le client que j'assiste dans le cadre de ce procès, celui-ci se voit reprocher toute une série d'infractions pour le ministère public dont le fait d'être un des dirigeants de cette structure. Ce qu'il conteste et il attend le procès à venir pour pouvoir expliquer le cadre de son intervention", indique Yannick Balsarini, l'avocat de l’un des dirigeants présumés de l’organisation.

Certains autres inculpés sont suspectés par exemple d’avoir participé aux faits en cherchant des identités qui ont ensuite été falsifiées et utilisées frauduleusement ou en mettant à disposition leurs compte en banque pour réceptionner les primes covid. Le procès d’ampleur se tiendra dans plusieurs mois au sein des anciens bâtiments de l’Otan.

Benjamin Samyn et Guillaume Wills

A lire aussi

Vaste fraude aux aides corona: 34 fausses sociétés, des centaines d'identités usurpées, 2 millions d'euros détournés Les autorités mettent en garde: des fraudeurs utilisent des noms de banques pour tromper des consommateurs Fraude dans le secteur du thon: des grossistes tentent de faire passer du thon frelaté pour du poisson frais Près de 8.000 entreprises prises en flagrant délit d'abus du chômage temporaire: trois types de fraudes identifiées par l'Onem Le nombre d'adoptions internationales ne cesse de décliner: plusieurs facteurs expliquent cette diminution

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?