Qui sont les personnes hospitalisées pour Covid? "On a 2/3 des patients non-vaccinés"

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Depuis les nouvelles décisions du comité de concertation, vous êtes nombreux à pousser le bouton orange Alertez-nous car vous vous interrogez. Parmi vos questions, on retrouve notamment celle concernant le type de profils hospitalisés pour Covid-19. Ce mercredi, 2.809 personnes se trouvaient à l’hopital à travers le pays, dont 568 en soins intensifs. Ils sont en majorité non-vaccinés ou porteurs de comorbidité.

Sur le site d’Ath du centre Epicura, en tout, il y a actuellement sur l'ensemble des hôpitaux du groupe 52 patients Covid contre 44 ce mercredi. Une augmentation importante qui inquiète Wissam Bou Sleiman, le médecin-chef. Il a identifié le profil des personnes hospitalisées : "On a les patients qui sont admis dans les soins intensifs et là, on a deux tiers et un tiers à peu près. Donc, on a deux tiers des patients qui sont des patients qui n'ont pas été vaccinés et un tiers de patients qui sont vaccinés", développe-t-il.

Les personnes vaccinées qui doivent être hospitalisées sont généralement fragilisées par des problèmes de santé parallèles : "Ce sont soit des personnes extrêmement âgées et chez qui on sait que le vaccin fonctionne un petit peu moins bien. Mais ils ne sont pas aux soins intensifs. Et on a, par ailleurs, des patients chez qui on sait que le vaccin est moins efficace, c’est-à-dire tous les patients qui sont fortement immunodéprimés, les greffés rénaux, les greffés hémato, les greffés cardiaques…", détaille Christelle Meurisse, infectiologue au CHU de Liège.

Tous les malades du Covid qui ont besoin d'un suivi ne sont pas forcément hospitalisés si leur état n'est pas inquiétant. "Il y a des patients qu’on n’hospitalise pas pour le moment parce qu’on ne peut pas augmenter à l’infini notre capacité d’hospitalisation, souligne le médecin-chef d’Epicura. Donc, nous, par exemple, on a un système d’hospitalisation à domicile avec un télé monitoring de Covid qui permet aux patients avec un profil pas très inquiétant de les renvoyer chez eux avec un suivi, avec des devises qui sont adaptées pour pouvoir suivre leurs paramètres."

Concernant les patients non vaccinés, ils sont plus jeunes et généralement fortement touchés.

Benjamin Samy et Emmanuel Tallarico

A lire aussi

"Une nouvelle génération de médicaments": une piste envisagée pour mieux combattre la mucoviscidose Nouvelles mesures anti-Covid: est-ce dangereux de recevoir une 3e dose d'un vaccin différent des deux premières doses?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?