Les cours de religion et de morale bientôt optionnels dans l'enseignement officiel: les horaires seront "confortables"

PS, MR et Ecolo s'engagent pour deux heures de CPC obligatoires par semaine. Pour en parler, Latifa Gahouchi, députée au parlement la Fédération Wallonie-Bruxelles et présidente de ce groupe de travail, était l'invité 7h50 sur Bel RTL.

Six députés issus de la majorité en Fédération Wallonie-Bruxelles ont déposé lundi après-midi une proposition de résolution appelant à rendre obligatoires deux heures hebdomadaires de cours de philosophie et de citoyenneté (CPC) dans l'enseignement officiel, contre une actuellement. 

Introduit le 1er octobre 2016 dans l'enseignement primaire, il avait été étendu dès l'année suivante à tout le secondaire. Il est désormais enseigné dans toutes les écoles de Wallonie et de Bruxelles, à l'exception de celles du réseau libre confessionnel, à raison d'une heure obligatoire par semaine. La création du cours faisait suite à une décision de la Cour constitutionnelle rendue en mars 2015 qui reconnaissait qu'en devant impérativement choisir entre un cours de religion ou de moral laïque pour leur enfant, les parents de l'enseignement officiel étaient en réalité obligés d'afficher publiquement leurs convictions personnelles, au mépris de leur vie privée. Conformément à l'arrêt de la Cour constitutionnelle, la réforme permettait aux parents qui le souhaitaient de demander que leur enfant soit dispensé de l'heure résiduelle de morale ou de religion, et ce au profit d'une deuxième heure hebdomadaire de CPC.

Pour en parler, Latifa Gahouchi, députée au parlement la Fédération Wallonie-Bruxelles et présidente de ce groupe de travail, était l'invitée 7h50 sur Bel RTL. Selon elle, la proposition de résolution vise uniquement à créer une deuxième heure de cours de CPC, le cours de philosophie et de citoyenneté, obligatoire. Les cours de religion et de morale ne sont pas pour autant voués à disparaître. "Pas du tout. Ils sont dans la constitution et nous respectons le droit constitutionnel de chaque élève de garder ce cours de religion et de morale", a-t-elle expliqué au micro de Bel RTL.

La proposition souhaite ainsi rendre les cours de religion et de morale non confessionnelle, optionnels. Selon la députée Latifa Gahouchi, ils ne seront pas facultatifs. "C'est au choix des parents. Si on ne veut pas suivre, on ne le fait pas", a-t-elle ainsi déclaré. 

Comme le spécifie la proposition, ces cours seront proposés dans des conditions confortables. "Comme chaque année, chaque directeur va devoir gérer une grille horaire en fonction du nombre d’élèves. Les élèves auront leurs cours dans les grilles dans des conditions normales", précise-t-elle.

Pourquoi devoir étendre le cours de CPC ? "Avec une heure de CPC, on s’est rendu compte que ce n’était pas tenable. Il se veut être un cours rassembleur, un cours où les élèves vont se construire, travailler ensemble. Ce n'est plus comme pour les cours de morale et de religion où chacun est dans sa classe. Le cours de philosophie réunira tout le monde pour construire les choses ensemble", a répondu Latifa Gaouchi.

La proposition de résolution sera discutée dans 15 jours en commission de l'Éducation du Parlement de la Fédération.

RTL INFO

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?