Vers une 3e dose pour tout le monde plus tôt que prévu? Ce samedi, les ministres de la Santé prendront la décision

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Alain Maron, ministre de la Santé en Région bruxelloise, était l'invité politique de Fabrice Grosfilley à 07h50 sur Bel RTL. Il a annoncé qu’une décision sera prise samedi avec l’ensemble des ministres de la Santé concernant la possibilité pour tous les Belges de recevoir une dose de rappel du vaccin contre le covid 19. La question semble décidée sur le principe, seules les catégories d’âge et les modalités sont encore à trancher. La 3e dose généralisée n'est donc plus qu'une question de jours voire de semaines.

Vers une 3e dose généralisée à partir de 18 ans ? "On se dirige, sans doute samedi, vers une décision de 3e dose plus généralisée. La moitié des 65 ans et plus ont déjà reçu leur 3e dose à Bruxelles. Dans les maisons de repos, c'est en route. Pour les personnes immunodéprimées, aussi. Les personnes qui ont reçu un vaccin Johnson&Johnson, également. On va élargir ce spectre. Et la décision de samedi sera de savoir si on l'élargit complètement, par exemple à partir de 18 ans, ou si on l'élargit seulement aux 40 ans et plus", explique Alain Maron. 

"De toute façon, in fine, ce sera pour tout le monde. 2 mois après son injection Jonhson, 4 mois après son injection AstraZeneca et 6 mois après celle de Pfizer. On se dirige donc à terme, maintenant ou dans quelques semaines, vers une vaccination accessible à tous".

On avait prévu la 3e dose pour le printemps, ce sera fait avant finalement ? "Oui je pense que ce sera avant. Dès que possible, on s'apprête tous à la faire. La Région bruxelloise met tout en place, comme les autres Régions, pour que cette 3e dose puisse être injectée le plus rapidement possible, dans les meilleures conditions possibles, et à tous ceux qui le souhaitent et qui sont dans les conditions".

Il y a de plus en plus de réticents, un mot à leur dire ? "On sait maintenant, et on voit, que le vaccin permet de diminuer drastiquement les décès et les formes graves du covid. Et il protège. Et on sait, on l'a vu en Israël, qu'il y a une baisse d'efficacité du vaccin avec le temps, chez les personnes les plus âgées et immunodéprimées, mais pas seulement. Pour rebooster cette protection vaccinale, il faut une injection supplémentaire. Et les évidences scientifiques démontrent que cette injection supplémentaire va vous fournir un niveau de protection plus élevée qu'après votre deuxième dose et normalement plus longue. C'est l'espoir qu'un schémas de 3 doses soit le schéma optimal de vaccination contre le covid". 

Le vaccin reste décevant sur la protection des contaminations : 40% des contaminations en moins d'après une récente étude. Ça ne veut pas dire qu'il est inefficace mais on sent qu'il y une fragilité dans la population : "Il n 'est pas du tout inefficace. Ce qu'il se passe c'est que nous avons maintenant un variant deux fois plus contagieux que le variant d'origine. Mais deux fois plus contagieux ça ne veut pas dire deux fois plus de contaminations, c'est exponentiel ! Vous allez contaminer deux personnes en plus, qui elles mêmes vont contaminer deux fois plus et ainsi de suite. Et donc ce variant Delta est une véritable crasse. Et pour en sortir, c'est plus difficile qu'avec le variant d'origine", termine-t-il. 

RTL INFO

A lire aussi

Nouvelles mesures anti-Covid: est-ce dangereux de recevoir une 3e dose d'un vaccin différent des deux premières doses? Troisième dose de vaccin: les ministres de la santé se pencheront sur les modalités samedi

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?