Le centre de tri de Bpost de Bruxelles trie les lettres pour Saint-Nicolas: "Les enfants ne demandent plus la même chose qu'avant"

Le 6 décembre approche à grands pas et pour être certain de livrer les bons cadeaux, il faut trier toutes les lettres reçues. Visite du centre de tri bruxellois de Bpost.

Des courriers colorés avec des coeurs, des arc-en-ciels, des rubans... rien que ce matin, la Poste en a reçu 15.000. Saint Nicolas a besoin d'aide pour gérer la grande quantité d'enveloppes envoyées par les enfants "Chaque lettre qui arrive ici est répertoriée, on note toutes les adresses et nous envoyons un récapitulatif à Saint Nicolas, qui lui va forcément faire son travail et répondre à tous les enfants", raconte Marcel Panneel.

Le grand Saint a répondu à 350.000 enfants l'année passée. Une équipe de 25 secrétaires particuliers de Saint Nicolas est chargée de trier les enveloppes et vérifier que toutes les adresses sont bien indiquées. "Bonjour Saint Nicolas, je vous écris une petite lettre pour prendre de vos nouvelles car avec le Covid, il faut faire très attention pour pouvoir faire votre tournée aux enfants très sages cette année", peut-on lire dans un courrier.

Les lettres envoyées cette année sont différentes, constate Alain, l'un des secrétaires de Saint-Nicolas. On y parle du Covid-19 et des inondations de juillet dernier "On sent chez les enfants qu'il y a une grande différence, raconte Alain Degraeve. Ils ne demandent plus les mêmes choses qu'avant, ils sont plus ouverts vers les autres je trouve. Ils demandent plus pour les autres, par exemple pour leurs parents ou pour leurs petits frères ou petite soeur qui guérissent ou bien qu'il répare la maison de leurs parents. Tandis qu'avant c'était juste des cadeaux c'était tout."

Saint-Nicolas n'a pas déménagé rue du Paradis, 1 numéro 0612 Ciel. Pas besoin de timbre pour écrire au grand Saint et, surtout, n'oubliez pas d'indiquer votre adresse pour qu'il puisse vous répondre.

Laxmi Lota, Philippe Godin

A lire aussi

Groen plaide pour un code de déontologie journalistique sur les violences sexuelles Depuis quelques jours, le "Marathon de la Propreté" a débuté en Wallonie: de quoi s'agit-il? Des dizaines de soignants en colère face au CHR de la Citadelle à Liège Des sacs à pain ou des comédiennes maquillées pour sensibiliser contre la violence envers les femmes

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?