Colère des habitants à Hargimont où une rivière est sortie de son lit: "Rien n'a été fait depuis les inondations de juillet"

La Wamme est sortie de son lit par endroits, dans le sud du pays. Des champs sont en partie sous eaux à Hargimont, où les habitants sont en colère. Ils ont été inondés au mois de juillet et depuis, selon eux, la rivière n'a toujours pas été curée.

Au bord de ce cours d’eau à Hargimont, les traces des inondations de juillet sont encore visibles. Des dizaines de maisons avaient été complètement inondées. "Regardez, c’était il y a six mois. On a peur de se retrouver dans la même situation", confie Nderim en faisant défiler des photos sur son téléphone. Aujourd’hui, il craint de revivre une situation similaire. "Le stress est toujours présent. Tant que l’on ne voit pas les choses bouger, on ne sera pas tranquille", témoigne-t-il.

Selon lui et des voisins, la commune est fautive car elle n’a pas assez anticipé. "Il n’y a rien qui a été fait en fait. Il y a toujours les cailloux, plein de crasses dans la rivière et on se rend compte que le niveau de l’eau est beaucoup plus haut car rien n’a été fait. Je pense que si on avait nettoyé, on serait probablement un mètre plus bas et nous ne serions pas alarmés aujourd’hui", souligne Nderim.

La commune se défend 

De son côté, la commune se défend en expliquant que la gestion du cours d’eau est régionale et que des travaux ont été réalisés. "Des travaux ont été réalisés depuis le mois de juillet. La région était mobilisée en de nombreux endroits du territoire régional. Des travaux ont été réalisés pour dégager le cours d’eau, pour essayer de restituer quand c’était possible les berges. Tout se fait progressivement. La commune montre sa bonne volonté auprès de la région pour lui apporter son aide", assure Nicolas Grégoire, échevin des travaux de Marche-en-Famenne.

"Qui doit intervenir ? Qui doit faire quoi ? Je ne sais pas trop mais quelqu’un doit le faire", estime Nderim.

En attendant, ce sont les habitants qui ont retiré eux-mêmes du cours d’eau les déchets des intempéries de juillet. Mais, selon eux, il faut en faire plus pour éviter de nouvelles inondations.

Gauthier Falque et Alain Hougardy

A lire aussi

Intempéries: d'importantes précipitations s'abattent sur le sud du pays, des cours d'eaux placés en phase de préalerte de crue Prévisions météo: bientôt la fin des averses?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?