Les curvomètres, l'arme contre les excès de vitesse des trottinettes: plusieurs zones de police vont être équipées

Les curvomètres, l'arme contre les excès de vitesse des trottinettes: plusieurs zones de police vont être équipées

Cette année, un tournant va être pris dans la lutte contre les excès de vitesse des trottinettes, avec plusieurs zones de police qui s'équipent de curvomètres pour en mesurer la vitesse maximale, rapportent les titres Sudinfo vendredi.

En Belgique, les trottinettes électriques sont limitées à 25 km/h. Mais certains comportements et excès de vitesse inquiètent de plus en plus les autorités. La police de Malines a ainsi saisi mardi une trottinette contrôlée qui atteignait les 104 km/h. Le conducteur a été flashé à 43 km/h  dans une zone 30. "Ces véhicules surpuissants sont illégaux parce qu'ils n'ont pas l'assurance obligatoire qui doit accompagner chaque véhicule qui dépasse les 25 km/h (ni la plaque, ni le casque, etc.). Par contre, ces modèles sont bien légaux à la vente. Et c'est bien là qu'on est dans une zone floue au niveau de la loi", pointe Benoît Godart, porte-parole à l'institut Vias. 

Cette année toutefois, plusieurs zones de police, dont celle de Malines donc mais aussi celle d'Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem, se sont équipées de curvomètres pour pouvoir déterminer la vitesse maximale des engins qu'elles contrôlent, comme c'est le cas pour les deux-roues. En cas de dépassement, une amende est à la clé, de même que la saisie de l'engin s'il dépasse les 25 km/h réglementaires.

Agence belga

A lire aussi

Prix de l'énergie: comment bénéficier du statut de "client protégé conjoncturel"? Les explications du ministre wallon de l'Energie

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?