Voici quelques conseils pour faire face à l'augmentation des prix de l'énergie

Voici quelques conseils pour faire face à l'augmentation des prix de l'énergie

Dans sa chronique au sujet de l'économie et de la consommation, Bruno Wattenbergh évoque ce lundi matin l'augmentation des prix de l'énergie. Notre expert fait le point et vous donne quelques conseils.

Quelles sont les derniers développements sur le front de l’énergie?

Paradoxalement, on pourrait penser que si le prix de l’énergie augmente, les fournisseurs gagnent plus d’argent … Et bien non et pour toute une série de raisons. Sur les contrats fixes par exemple, les ménages avec de tels contrats ont continué pendant des mois à payer leur électricité moins cher que les prix du marché et tant mieux pour eux. Mais ce n’est pas tout, de nombreux ménages en contrats variables cette fois, ont continué à payer mensuellement les mêmes provisions, sans les augmenter en fonction des prix réels. Résultat, lors de la régularisation, une bonne partie de ces ménages ont été incapables de la payer et ont demandé des plans d’étalement. Vous combinez les deux exemples que je viens de vous donner et vous comprenez pourquoi plusieurs fournisseurs se sont retrouvés avec les caisses vides.

Est-ce que l’on a une idée du nombre de ces difficultés de paiement?

Oui. Combinés, le COVID en 2020 et l’explosion des prix en 2021, les fournisseurs ont traité 922.000 plans d'étalement ou reports de paiement pour un total de 572 millions d'€. Alors que la hausse des prix du gaz et de l'électricité n'a commencé qu'en avril dernier de l’année passée et ne s’est que progressivement accélérée.

Ce pourquoi certains ont fait faillite?

Exactement. D’autres se sont retirés du marché belge. Déjà en temps normal, les impayés représentaient 65% de la marge des fournisseurs d’énergie. On sait que les deux tiers des ménages belges avaient conclu des contrats fixes. Ceux-ci viennent progressivement à échéance. Ce qui signifie que plus de Belges encore vont faire face à un mur de régularisations.

Sauf si la situation se stabilise et que les prix se tassent … Où en est-on dans les perspectives?

Difficile à dire … Nous ne sommes pas encore sortis de l’hiver et les perspectives géopolitiques avec la Russie ne sont pas claires. Et la transition énergétique met aussi la pression sur les énergies carbonées.

En attendant Bruno, quelques recommandations pour les consommateurs?

Allez sur les sites publics et privés spécialisés pour comprendre comment économiser de l’énergie.
Si votre contrat arrive à échéance, choisissez un contrat fixe, cela vous protégera de futures hausses potentielles. Et vous n’aurez sans doute pas d’autre choix. Mais courez les comparateurs de contrat pour trouver celui qui vous convient le mieux. Evitez les promotions et les contrats avec des redevances annuelles, je vais vous expliquer pourquoi. Continuez chaque moi à surveiller l’évolution des offres sur les comparateurs et n’hésitez pas à donner votre renom et à changer de fournisseur.

Mais pourtant vous venez de parler d’un contrat fixe ? On peut malgré tout en changer facilement?

En fait, vous êtes toujours libre de changer de fournisseur. Et même de décider de changer de contrat chez le même fournisseur. La condition, c’est de donner un préavis de 30 jours. C’est relativement simple. Et si cela implique de changer de fournisseur, c’est lui qui doit s’occuper des formalités.

A faire bien évidemment si les prix baissent … s’ils augmentent gardez bien votre contrat fixe !
Si vous voulez allez plus loin sur la meilleure stratégie de suivi de votre contrat, n’hésitez pas à consulter cet excellent article de Caroline SURY dans l’Echo.

Bruno Wattenbergh

A lire aussi

Prix de l'énergie: Paul Magnette propose un chèque de 200 euros pour soutenir tous les revenus moyens Prix de l'énergie: comment bénéficier du statut de "client protégé conjoncturel"? Les explications du ministre wallon de l'Energie Votre acompte pour votre facture énergie a augmenté? "Dans certains cas il peut être judicieux de ne pas suivre la proposition" Prix de l'énergie: "Un abaissement de la TVA? C'est un attrape-nigaud", estime Maggie De Block Prix de l'énergie: les pistes sur la table pour aider à alléger nos factures

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?