"J'ai refusé de lui présenter mon passeport s'il ne se désinfectait pas les mains": médecin, Pierre est choqué par le manque d'hygiène d'un policier à l'aéroport de Bruxelles

"J'ai refusé de lui présenter mon passeport s'il ne se désinfectait pas les mains": médecin, Pierre est choqué par le manque d'hygiène d'un policier à l'aéroport de Bruxelles

Alors que les vacances d'hiver viennent de se terminer, vous venez peut-être de revenir de l'étranger. Si vous avez voyagé en avion hors de l'Europe vous avez dû passer par le contrôle douanier de l'aéroport. C'est le cas de Pierre qui est revenu de Tunisie en novembre et pour qui l'expérience n'a pas été des plus agréables.

Pierre est médecin hospitalier, en novembre il s'est rendu en Tunisie où il enseigne la gériatrie. Lors de son retour en Belgique, il a été choqué par l'attitude du policier qui a contrôlé son passeport: "Je lui ai demandé de se désinfecter les mains, la transmission manuportée est un vecteur bien connu de la propagation du virus, il a refusé. Lorsque j'ai refusé de lui présenter mon passeport s'il ne se désinfectait pas les mains il m'a emmené au poste". Il a décidé de nous contacter via le bouton orange Alertez-nous pour nous faire part de son incompréhension.

Pierre fait face au Covid depuis maintenant près de deux ans: "Nous on met des masques, des bonnets, des blouses et eux ils triturent à mains nues les documents de personnes qui viennent de partout dans le monde!" Pierre avait déjà été confronté à des conditions qu'il jugeait inappropriées lors de son départ en Tunisie: "Je suis parti lorsqu'il y avait la grève des policiers. On a attendu 4 heures à la douane, entassés les uns sur les autres".

Nous ne commentons jamais de situation individuelle

Nous avons pris contact avec la Police Fédérale aéronautique qui nous a fait parvenir les mesures mises en place contre le Covid-19: installation de vitres en plexiglas, mise à disposition de gel hydro-alcoolique pour les passagers et le personnel policier et port du masque buccal. Elle n'a cependant pas souhaité commenter l'incident : "Nous ne commentons jamais de situation individuelle dans les médias."

 "Le port du masque, lui, est assez aléatoire"

Pierre nous a aussi confié que les mesures prises par l'aéroport ne semblent pas vraiment respectées: "Il y a avait des dispensaires de masque et de gel hydro-alcoolique mais j'ai vu peu de gens les utiliser. Le port du masque, lui, est assez aléatoire et il n'y a personne pour contrôler"

La porte-parole de l'aéroport, Nathalie Pierard, nous a expliqué que l'aéroport ne peut pas tout contrôler: "On ne peut pas forcer les voyageurs à se laver les mains". Elle ajoute cependant que le personnel doit "montrer l'exemple" en portant correctement le masque, en respectant la distanciation sociale et en se désinfectant les mains. 

Il faut se comporter en bon père de famille

Elle confirme qu'elle parle bien du personnel de l'aéroport, dont les policiers en charge du contrôle des passeports ne font donc pas partie: "C'est la police fédérale qui responsable des policiers. Ce n'est pas l'aéroport qui leur donne des règles à suivre." Elle ajoute que même pour le personnel de l'aéroport,  "il n'y a pas de règle qui dit 'on doit se laver les mains toutes les x minutes ou après avoir touché x objets' ; il faut se comporter en bon père de famille". 

Emmeline De Witte (stagiaire)

A lire aussi

Elodie doit se débarrasser de la caravane familiale du camping Val de Poix, racheté par une entreprise flamande: "Ça a été un choc!" Patrick, 56 ans, a besoin d'un médicament contre la douleur "quatre fois par jour": il est actuellement en pénurie... Mathéo, jeune autiste, est privé d'école car il n'a aucun moyen de s'y rendre: "Ce qui me manque le plus, c'est d'avoir des amis" "Jamais sans mon chien": juste avant sa mort, Diane emmenait son bichon au travail malgré les risques de sanctions disciplinaires Les Liégeois ont reçu 20 euros de chèques cadeaux, mais seuls 5% des magasins les acceptent: "Un cadeau empoisonné?", se demande Matthias "C’est incroyable de laisser une route dans un état pareil": les habitants de Vezon en ont marre d'endommager leurs véhicules Alessandro doit 1.709€ au SPW pour la taxe d'une voiture qu'il n'a plus depuis... 2014 "Et d'un coup, les résidents sont traités comme des chiens": infirmière, Laure dénonce le manque de personnel dans la maison de repos où elle travaille Les démarcheurs peu scrupuleux sont de retour: "Elle lui a fait signer un contrat Engie à son insu", s'emporte Raphael "Depuis les inondations, rien n'a changé": Elise est attristée car ses fils ne peuvent toujours pas s'entraîner correctement à Rochefort

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?