7 jeunes patients venus d'Ukraine ont été accueillis dans des hôpitaux belges

Plus d'infos sur Guerre en Ukraine

Un premier convoi de sept patients venant d'Ukraine est arrivé vendredi en Belgique, à l'aéroport militaire de Melsbroek, indique le SPF Santé publique. Le but de cette évacuation médicale, résultat d'une coopération entre plusieurs partenaires, est d'offrir à ces personnes des traitements médicaux adaptés.

7 jeunes patients venus d'Ukraine ont été accueillis dans des hôpitaux belges  

Il s'agit de jeunes patients, âgés de 2 ans à 17 ans, souffrant de cancers du sang, telles que la leucémie ou de tumeurs solides comme des tumeurs cérébrales. Leurs proches et eux sont arrivés en Belgique via Lviv (Ukraine) et ensuite la Pologne, où un hôpital spécifique pour les enfants atteints de cancer fuyant les combats a été mis en place pour coordonner l'évacuation vers les différents pays européens.

7 jeunes patients venus d'Ukraine ont été accueillis dans des hôpitaux belges 

Le vol, organisé par B-FAST, emmenait une équipe de pédiatres, d'infirmières et de traducteurs. 

Répartis dans différents centres spécialisés

Arrivés en Belgique, les patients ont été emmenés à l'Hôpital militaire Reine Astrid de Neder-Over-Heembeek, où une plateforme d'accueil a été installée. Les enfants y ont été réexaminés par un médecin spécialiste et l'Office des étrangers a procédé à leur enregistrement. Ils ont ensuite été répartis entre différents centres spécialisés en Belgique.

7 jeunes patients venus d'Ukraine ont été accueillis dans des hôpitaux belges 

Les proches sont, eux, hébergés par Fedasil dans les communes proches des hôpitaux traitants. La Commission européenne contribue financièrement à hauteur de 75% aux frais de transport et est en charge de la coordination des évacuations médicales.

Photos © SPF Santé publique

Agence Belga

A lire aussi

L'Ukraine gagne l'Eurovision, ou la victoire en chantant "Je partirais bien, mais il n'y a personne pour m'aider à m'échapper": au coeur de la bataille du Donbass, ruines fumantes et civils abandonnés Guerre en Ukraine: le G7 "ne reconnaîtra jamais les frontières" que la Russie tente de modifier par la force La police israélienne annonce qu'elle va mener une enquête après des heurts lors des obsèques de Shireen Abu Akleh

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?