Qu'est-ce qui distingue les para-commandos des autres soldats? "On différencie les gens qui ont ce qu'il faut au niveau physique et mental"

À Marche-Les-Dames, dans la province de Namur, les para-commandos ont ouvert leurs portes au public pour présenter leur métier hors du commun, à l'occasion des 75 ans de leur centre d'entraînement.

Cette journée portes ouvertes permet d'en apprendre plus sur cette unité d'élite, à commencer par sa distinction avec les autres militaires. Ceux-ci ont une maîtrise avancée d'escalade, de rappel, et d'autres techniques en milieux montagneux. Les para-commandos en ont justement profité pour faire une démonstration : un commando grimpe sur une petite falaise, mais son échelle casse. Un de ses collègues vient alors le chercher en rappel. C'est une opération qui illustre ce qui peut se passer sur le terrain. "Dans certaines missions, quand ont a été déployés au Kosovo ou en Afghanistan, il y a des passages dans la montagne. On se rend compte que de plus en plus, cette formation est nécessaire" justifie Johan Delvaux, adjudant responsable du personnel du camp de Marche-les-Dames.

Le personnel qui a suivi la formation para-commando a subi un filtre de plus

Deuxième distinction par rapport à un soldat classique : l’entraînement physique et mental qui permet au para-commando d’être plus résistant et d’intervenir sur des zones de conflits difficiles. Les visiteurs ont pu l'observer lors d'une démonstration d'échanges de tirs avec l'ennemi. Une fois maîtrisé, c'est un hélicoptère qui a atterri sur le champ de bataille : "Vous avez l'hélicoptère qui est sur la position. Les éléments sont en train de descendre via la corde lisse. Directement, ils vont établir leur sécurité en faisant un 360. Une fois que le 'downwash', le vent de l'hélicoptère, se sera dissipé, ils vont pouvoir procéder au nettoyage de l'objectif" décrit le lieutenant qui gère l'opération. Il n'a pas souhaité révéler son identité et à raison : la discrétion et l'exigence sont d'autres qualités des para-commandos. "Avec tous le respect que j'ai pour mes collègues des autres unités bien sûr, le personnel qui a suivi la formation para-commando a subi un filtre de plus, avec lequel on différencie les gens qui ont ce qu'il faut au niveau physique et mental".

Les différentes démonstrations et le professionnalisme de ces militaires impressionnent en tout cas le public : "C'est dingue de se dire qu'ils savent faire ça, qu'ils ont appris", "c'est impressionnant à voir, et franchement, c'était une très belle démonstration", "on découvre des choses qu'on peut pas voir habituellement donc je trouve que c'était assez sympa et c'était l'occasion de venir" disent-ils. Un moment de fierté pour les para-commandos, qui fêtent leur 75ème anniversaire. Les commandos, eux, fêtent leur 80ème anniversaire.

RTL Info avec Gautier Falque et Denis Caudron

A lire aussi

L'armée belge cherche ses nouvelles recrues: "Nous avons besoin de jeunes pour travailler avec nos nouveaux outils" Faut-il établir un service militaire volontaire en Belgique? Entre le PTB et le PS, les avis divergent La Défense dévoile les nouveaux uniformes de ses militaires Il ne sera plus nécessaire de disposer du CEB pour s'engager comme volontaire à l'armée

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?