Saïd est devenu l'un des couturiers brevetés de la Cour: "On va faire un smoking bleu marine pour le roi Albert"

C'est l'histoire d'un rêve d'adolescent devenu réalité. Ce rêve c'est celui de Saïd Meer. C'est un couturier de Uccle, originaire du Bangladesh. Il habille désormais le Roi Philippe, la Reine Mathilde et toute la famille royale. Rencontre avec ce créateur devenu fournisseur breveté de la Cour.

Avec une habileté à toute épreuve, il transforme ces pans de tissu en costume sur mesure pour le roi Philippe. Le couturier confectionne au souverain une tenue légère mais chic, pour son prochain voyage officiel au Congo dans deux semaines. Il nous détaille le processus de création: "On choisit d'abord un tissu et puis on prend les mesures, on coupe le patronage, on fait un gabarit pour un premier essayage. Après, on couple le vrai tissu pour réaliser le costume".

"Travailler pour la famille royale, c’est une fierté", nous confie-t-il. Saïd Meer est de plus en plus souvent sollicité par nos souverains … C’est lui qui a réalisé par exemple la robe manteau (voir ci-dessous) pour la dernière messe des défunts, ou encore cette robe rouge portée lors d’une visite au Bozar.

Saïd est devenu l'un des couturiers brevetés de la Cour:
 

Mais le couturier est en fait demandé par toute la famille royale… Le roi Albert lui a confié la délicate mission de lui créer un smoking sur mesure, pour le mariage de sa petite-fille Maria-Laura. "On va lui faire un smoking en bleu marine", nous confie-t-il.

Saïd nous montre aussi un top de couleur doré créé pour la Reine Paola. "C'est pour mettre avec un manteau", précise le couturier.

Le fournisseur de la Cour est né au Bangladesh. A 13 ans, il quitte l’école pour se former au métier de tailleur. "On était nombreux dans la famille avec mes soeurs. Je voulais aider un peu", raconte l'Ucclois.

Saïd tente sa chance à l’étranger. Après des années de galère, il arrive en Belgique en tant que demandeur d’asile. D’abord employé pour faire des retouches dans les magasins de haute couture, il commence à être sollicité par la famille royale, jusqu’à ouvrir son propre atelier à Uccle.

"Je suis vraiment très, très fier pour moi et pour ma famille aussi. J'ai trois enfants. Pour eux aussi, c'est une grande fierté", explique-t-il avec émotion.

Pour obtenir le brevet de fournisseur de la Cour, il faut justifier d’au moins 5 ans de services réguliers au Palais. Le tailleur des souverains peut désormais arborer fièrement le précieux écusson sur la façade de son atelier.

Amélie Schildt et Regep Ahmetaj

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?