Présence de monoxyde de carbone à Bruxelles hier: voici pourquoi les fortes chaleurs bloquent parfois le bon fonctionnement des cheminées

Présence de monoxyde de carbone à Bruxelles hier: voici pourquoi les fortes chaleurs bloquent parfois le bon fonctionnement des cheminées

Hier, les pompiers de Bruxelles sont intervenus à trois reprises pour la présence de monoxyde de carbone dans des habitations. Les interventions ont eu lieu rue Laubespin à Laeken, rue de Livourne à Bruxelles, et rue d’Espagne à Saint-Gilles.

Heureusement, il n'y a aucune victime. Les habitants ont, à chaque fois, été alertés par leur détecteur de CO. Les pompiers rappellent qu'il s'agit d'un "excellent outil en combinaison avec les mesures préventives qui s’imposent, à savoir les appareils conformes placés par un technicien agréé, l'entretien et le contrôle obligatoire des chaudières et l'évacuation des gaz de combustion, une bonne ventilation et un apport d’air frais".

Dans les trois cas, la mauvaise évacuation des gaz de combustion était en cause. Le mauvais tirage des cheminées était, certainement, causé par les températures caniculaires qui ont formé une couche d’air bloquant le bon fonctionnement des cheminées.

"Prière donc, encore plus que d’habitude, de prêter attention à une bonne ventilation et un apport d’air frais et écouter les avertissement éventuelles de l’Institut Royal Météorologique", recommandent les pompiers bruxellois.

A lire aussi

Ixelles: un homme meurt après avoir été poignardé au niveau du coeur

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?