"On a décidé de sanctionner": la commune de Blankenberge applique désormais la tolérance zéro pour les déchets qui traînent sur la plage

Une opération dissuasive a été mise en place par la commune de Blankenberge. Pour lutter contre les déchets sauvages, la police va désormais imposer des amendes pouvant aller jusqu'à 350 euros.

Les touristes laissent de plus en plus de déchets traîner sur les plages. Bouteilles, canettes et berlingots… Le phénomène se répète en haute saison. "Nos équipes sur le terrain ont encore récolté, hier matin sur la plage, deux containers de déchets, soit entre 6 et 8 tonnes. Ça remet en question le calcul du coût social. On a déjà mené des actions de sensibilisation. Et maintenant, on a décidé de sanctionner par des amendes", explique Bjorn Prasse, bourgmestre de Blankenberge.

Pour faire respecter la loi et sévir au besoin, 15 policiers circulent sur la plage. Les touristes peu respectueux s'exposent à une amende de 350 euros. "Avant, on était plus laxiste mais la décision du bourgmestre conduit à une tolérance zéro pour ce type de déchets sur la plage, donc on verbalise", note Jan Maertens, commissaire à la police locale de Blankenberge.

Ouvriers communaux, policiers… Tout le monde est attentif à l'environnement que les touristes laissent en quittant la plage. Des caméras de surveillance ont même été installées. "C’est logique, chez soi on ne laisse pas traîner nos déchets par terre non plus", avoue une jeune fille présente sur la plage.

Knokke-Heist et Ostende suivent la même démarche que Blankenberge et sanctionnent, elles, aussi.

Fanny Dehaye

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?