"C'est un cauchemar": un incendie volontaire tue un résident dans une maison de repos en Flandre

Un résident est décédé dans l'incendie de la maison de repos Sint-Rochus à Aarschot (Brabant flamand) vendredi soir, a confirmé samedi matin la commune d'Aarschot lors d'une conférence de presse. Onze personnes ont été emmenées à l'hôpital, dont l'une se trouve dans un état critique.

Le feu, qui a, selon les premières constatations, été volontairement allumé, s'est déclaré vendredi vers 22h40 au deuxième étage du bâtiment. Il était sous contrôle vers 01h00 du matin. La police et les pompiers ont reçu l'aide de la Croix-Rouge et de la Défense. "C'est un cauchemar", a déclaré la bourgmestre Gwendolyn Rutten (Open VLD), rentrée prématurément de ses vacances en France. "Après la pandémie de coronavirus, qui a très durement touché ce centre, cela fait terriblement mal. Nous sommes de tout coeur avec les résidents concernés, leurs familles et leurs amis."

Voir des visages familiers, c'est très important

Tous les résidents du centre, soit 162 personnes, ont été évacués, mais cette opération a pris beaucoup de temps car nombre d'entre eux se trouvent en fauteuil roulant ou ont du mal à se déplacer, a précisé la bourgmestre. Ils ont été, dans un premier temps, transférés vers la salle des fêtes de la ville, avant d'être pris en charge par des proches ou divers hôpitaux des alentours, notamment ceux de Louvain, Anvers et Hasselt.

Les résidents pourront rester dans certains services où aucun patient ne séjourne durant le week-end. Les résidents seront accueillis autant que possible avec des groupes de personnes qu'ils côtoient et avec des membres du personnel qu'ils connaissent. "De cette façon, les résidents reconnaissent les visages qui les entourent", explique Winne Haenen, inspecteur d'hygiène fédéral. "Voir des visages familiers, c'est très important." Le bâtiment de la maison de repos a été rendu inutilisable par l'incendie et les dégâts des eaux provoqués par l'intervention des pompiers. Des contrôles au niveau du gaz et de l'électricité doivent également être réalisés, ce qui peut prendre plusieurs jours. On ne sait pas encore quand les résidents pourront réintégrer le centre. Le parquet de Louvain a ouvert une enquête approfondie.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?