De plus en plus de Belges traversent la frontière pour faire leurs courses: l'inflation est moitié moins forte chez nos voisins

De plus en plus de Belges traversent la frontière pour faire leurs courses: l'inflation est moitié moins forte chez nos voisins

Si certains français passent la frontière pour faire le plein chez nous, en revanche, pour faire ses courses, c'est plutôt l'inverse : l'inflation est quasi moitié moins forte chez nos voisins et cela se ressent sur les prix de l'alimentation...

Sur le parking d'un hypermarché français, Eric range ses courses. Avec sa femme, il a traversé la frontière pour faire ses provisions. "Pour ce qu'on a acheté aujourd'hui, on a dépensé environ 400 euros. En Belgique, cela reviendrait facilement à 600 euros pour la même chose. Chez nous, nous sommes cinq, on vient environ toutes les deux semaines, et cela fait tout de même une sacrée différence".

Cela fait surtout de belles économies, car avec l'inflation qui atteint 10,4% en Belgique, quasiment tous les produits sont moins chers du côté français. "L'eau, le vin, le chocolat, tout est bien moins cher", confirme Eric.

La perspective d'un gasoil à 1,50 € en France effraie les pompistes belges

Et même sur le carburant, les Belges ne sont plus avantagés. Actuellement, le gasoil est à 1,89 € des deux côtés de la frontière et à Mouscron, Steven, gérant d'une station essence, redoute les prochains mois. "On a quasiment que des clients français en temps normal, donc là, on le sent un peu plus. Notre inquiétude serait qu'il y ait trop d'écarts avec auparavant".

Avec les perspectives annoncées d'un gasoil à 1,50 € à partir de septembre en France, ces clients partiraient sans doute. "Si c'est vraiment le cas, j'irai faire mon plein en France", confirme un utilisateur.

Une situation encore jamais vue, Outre-Quiévrain.

Louis Vandendriessche

A lire aussi

Au moins 80% des salons de tatouage belges ne sont pas en règle: "Ce n'est probablement que la partie émergée de l'iceberg" 300 tonnes de déchets sauvages ramassés chaque année au pied des bulles à verres, 1 tonne par jour dans le Borinage: "C'est pas civique de faire ça" La rentrée scolaire coûtera plus cher cette année: jusqu'à 20% d'augmentation sur certains produits Chaleur au travail: quelles sont les obligations de votre employeur? Crampes, malaises, évanouissements: voici comment réagir face aux conséquences de la chaleur (et comment les éviter)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?