En Belgique, des pommes et des poires trop mûres et parfois même brûlées par le soleil: "Elles ne résistent pas"

La sécheresse impacte la culture des arbres fruitiers. En particulier les pommes et les poires. Ces fruits sont trop murs et parfois même brûlés.

Dans son verger à Merdorp (Hannut), Olivier Warnier déversent d'importantes quantités d'eau aux pieds des arbres. Il hydrate ainsi les poiriers qui ne sont pas irrigués. Sa volonté que le diamètre du fruit continue d'augmenter. "On va cueillir les poires dans trois semaines. Les trois dernières semaines, on peut gagner plus ou moins neuf millimètres si on n'arrose pas, on va gagner seulement cinq millimètres. Or, la poire se vend surtout avec des gros fruits", raconte l'agriculteur.

Son verger est un centre d'essai. Mais le phénomène est général. La sécheresse freine le développement des poires, qui restent trop petites. Un souci de développement qui s'ajoute à un autre problème.

"Les fruits ont tendance à jaunir tout doucement", constate l'agriculteur. Des poires trop mûres en raison de la chaleur. "Lorsqu'on va les sortir dans un frigo au bout de trois, quatre, cinq mois, il y aura peut-être deux, cinq, dix pourcents des fruits qui vont être trop mûrs, qu'il va falloir jeter", indique Olivier Warnier.

Dans le verger de pommes, un filet protège une partie des plans du soleil. Mais les températures actuelles font des dégâts.

"Ceci, ce sont des pommes qui ont eu trop chaud. Le soleil de l'après-midi se met au niveau du fruit. On va avoir des températures de l'ordre de 40 à 50 degrés en plein soleil, la pomme ne résiste pas", explique Olivier Warnier. Des pommes brûlées, invendables. Quelques pourcents de la production sont pour l'instant concernés. Mais la situation devrait empirer dans les prochains jours. "On verra les dégâts après. Pour le moment, il n'y a pas de solution à apporter au niveau professionnel que pour limiter cela", observe-t-il. 

Une difficulté de plus pour les producteurs de pommes, déjà confrontés à des prix tirés vers le bas en raison d'une surproduction européenne. Cette année, les prévisions belges tablent sur une récolte de 219 000 tonnes de pommes 366 000 tonnes de poires.

Sébastien Prophète, Michel Herinckx

A lire aussi

La ligne de train Ottignies-Namur-Luxembourg en travaux dès ce samedi et pour le reste du mois d'août Décorée à la façon Paul Delvaux, la cabine de plage fait partie du patrimoine de la côte belge "On en mange sans arrêt!": pourquoi on adore les arrosticinis dans notre assiette en été (vidéo) Benoît a eu la variole du singe: "Au début, cela ressemble à un gros bouton blanc"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?