Variole du singe: premier décès en Belgique

Variole du singe: premier décès en Belgique

Un premier décès dû à la variole du singe a été signalé en Belgique, lit-on mercredi dans le rapport hebdomadaire de l'Institut de santé publique Sciensano. Le patient souffrait également d'autres problèmes de santé.

Lundi, 706 cas avaient été diagnostiqués en Belgique depuis le début de l'épidémie. Selon Sciensano, le nombre de nouvelles infections semble toutefois baisser. Le dernier cas recensé pour lequel les informations sont disponibles remonte au 23 août. La majorité des personnes contaminées sont des hommes - 699 sur les 703 cas pour lesquels le sexe est connu. Peu d'entre eux ont dû être hospitalisés, puisque sur 617 patients pour lesquels les informations sont disponibles, seuls 32 ont été admis à l'hôpital.

Les groupes cibles pour la vaccination préventive vont être élargis

La vaccination préventive contre la variole du singe va être quelque peu élargie à partir de la semaine prochaine, entre autres grâce au feu vert à la vaccination par voie intradermique (plutôt qu'en intramusculaire), communique jeudi le cabinet du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. L'injection en intradermique permet de n'utiliser qu'un cinquième d'une dose, mais nécessite une seconde injection quelques semaines plus tard.
Avec cette adaptation du mode de vaccination (la semaine prochaine dans les 12 centres de référence, et la suivante partout ailleurs), ainsi qu'un "prêt" de 1.500 vaccins supplémentaires de la part des Pays-Bas, explique le cabinet Vandenbroucke, la Belgique sera sous peu capable de vacciner un peu plus largement contre la variole du singe.

Concrètement, les hommes ayant eu des relations sexuelles avec des hommes ne devront plus prouver deux mais une seule MST dans l'année précédente pour être dans le groupe-cible éligible à la vaccination préventive. Peu importe qu'ils soient ou non porteurs du virus du Sida (VIH positif), suivent ou non une thérapie préventive. Les femmes porteuses du virus du Sida ou suivant une thérapie "PrEP" pour éviter l'infection par le VIH sont quant à elles ajoutées aux groupes cibles.

"Les personnes qui ne sont pas connues d'un centre de référence et qui pensent avoir droit à la vaccination peuvent, à partir de la semaine prochaine, contacter le médecin (généraliste) qui connaît leur dossier", précise le cabinet. Les médecins généralistes "recevront des informations sur la manière de les référer (...) vers l'un des centres de référence ou vers l'un des grands centres de vaccination".

Jusqu'ici (chiffres du 30 août), 1.565 vaccins ont été administrés, sur 3.220 disponibles.

Au 31 août, plus de 50.000 cas de variole du singe ont été enregistrés à travers le monde depuis le début, en mai, d'une flambée épidémique touchant principalement l'Amérique du Nord et l'Europe, selon l'Organisation mondiale de la Santé. Le virus a fait 16 décès dans 101 pays et territoires.

RTLINFO avec l'agence Belga

A lire aussi

Variole du singe: des groupes cible vaccinés en priorité dès demain, qui est concerné? Variole du singe: études en cours sur ses mutations génétiques Variole du singe en Belgique: voici les chiffres Variole du singe : au delà des lésions, les stigmates psychologiques

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?