Ukraine: un mort et 7 blessés dans des frappes sur Zaporijjia, selon un nouveau bilan

Ukraine: un mort et 7 blessés dans des frappes sur Zaporijjia, selon un nouveau bilan
Ukraine: un mort et 7 blessés dans des frappes sur Zaporijjia, selon un nouveau bilan

Plus d'infos sur UKRAINE

Au moins une personne a été tuée et sept autres blessées à la suite de bombardements sur la ville de Zaporijjia, dans le sud-est de l'Ukraine, ont déclaré les autorités locales, en accusant la Russie.

Zaporijjia, contrôlée par les Ukrainiens, est située dans la région du même nom, dont Moscou a revendiqué l'annexion, bien qu'elle n'en ait pas le contrôle total.

Elle se trouve à une soixantaine de kilomètres au nord-est de la centrale nucléaire de Zaporijjia, que les Russes occupent militairement depuis début mars, et que Moscou et Kiev s'accusent mutuellement de bombarder depuis des mois.

Dans la ville, les frappes de jeudi ont éventré un pan entier d'un grand immeuble d'habitation, et des secouristes fouillaient les décombres à la main, à la recherche d'éventuelles victimes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

De la fumée blanche s'échappait encore d'un imposant tas de gravats arrosé par les lances d'eau des pompiers.

"Une femme est morte" et une autre "a été sauvée" par les médecins, a précisé le gouverneur régional ukrainien, Oleksandre Staroukh, sur les réseaux sociaux. Il avait auparavant fait état de deux personnes tuées.

Sept personnes ont été blessées, dont un enfant de 3 ans, a-t-il ajouté, indiquant que le bilan pouvait encore évoluer.

Selon le gouverneur, sept frappes des forces russes ont visé de "très hauts immeubles". Il a ensuite évoqué en milieu de matinée une "nouvelle attaque", mais sans donner plus de précision.

"Les Russes continuent de frapper délibérément des civils pour semer la peur", a fustigé sur Twitter le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba.

"La terreur russe doit être arrêtée: par la force des armes, par des sanctions et par un isolement complet" de Moscou, a-t-il exhorté.

La semaine dernière, au moins 30 personnes avaient été tuées lors d'une frappe sur une colonne de voitures de civils près de la ville de Zaporijjia, non loin d'un point de passage entre la partie de la région contrôlée par les Ukrainiens et celle occupée par l'armée russe.

Russes et Ukrainiens se sont accusés mutuellement de ce bombardement.

Le président russe Vladimir Poutine a finalisé mercredi l'annexion de quatre territoires ukrainiens (Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijjia) mais le Kremlin n'a pas encore confirmé quelles zones géographiques de ces régions seront annexées.

Il a signé dans la journée un décret pour que la Russie s'approprie formellement la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, alors que le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi a annoncé son départ pour Kiev pour discuter du besoin "plus urgent que jamais", de l'établissement "d'une zone de protection" autour de cette centrale.

La présidence ukrainienne a par ailleurs déclaré jeudi qu'au cours des dernières 24 heures, 14 personnes avaient été tuées dans des attaques dans la région de Donetsk (est).

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?