"J'ai entendu les coups de feu et j'ai vu tout le monde courir": deux policiers attaqués au couteau à Schaerbeek, l'un d'eux est décédé

"Attaque sur policier", "Coup de feu à Schaerbeek", nous écrit-on via le bouton orange Alertez-nous. Deux policiers ont effectivement été blessés lors d'une attaque au couteau à la rue d'Aerschot, dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, jeudi soir. Ceci a été confirmé par la police locale de Bruxelles-Nord. Dans la foulée, le parquet de Bruxelles informe que l'un des policiers poignardés a succombé à ses blessures. Il serait âgé de 29 ans. 

Quant à l'homme qui a attaqué les officiers, il est blessé mais "hors de danger", selon le parquet fédéral.

L'incident s'est produit vers 19h15. "Une de nos patrouilles y a été attaquée par un homme armé d'un couteau", a déclaré la police de Bruxelles-Nord. "Ils ont ensuite appelé des renforts. Un inspecteur de la patrouille venu en renfort a utilisé son arme à feu pour neutraliser l'agresseur. Les deux inspecteurs blessés et l'agresseur ont été emmenés à l'hôpital. Le parquet de Bruxelles a été informé des faits."


© RTL INFO

Kemal rentrait chez lui après une journée de boulot. Il a entendu les coups de feu. "J'étais en train de rentrer du boulot, j'étais en ligne avec mon papa. Et juste à la sortie du tunnel, j'entends des coups de feu, 5-6 coups de feu. J'ai dit à mon papa que c'était sûrement des feux d'artifice avec le Nouvel An qui approche mais il me dit 'non, non, ce sont des coups de feu'. Et je vois la foule courir. J'ai vite garé ma voiture et je suis allé voir."

Suspicion d'acte terroriste

Deux équipes des SMUR, trois ambulances des pompiers de Bruxelles et plusieurs patrouilles de police ont été dépêchés sur place. "J'ai vu la personne mourante au sol et j'ai vu qu'il bougeait encore, poursuit le témoin. Apparemment, il a tué un policier et il a grièvement blessé un autre policier. Quand il courait, la police lui a tiré dessus parce qu'il a voulu agressé un autre policier."

À ce stade, on ne connaît pas encore les motifs de l'agresseur. Le dossier est passé au parquet fédéral et un juge d'instruction a été désigné.


© RTL INFO 

Selon plusieurs médias, l'homme qui a attaqué les policiers aurait crié "Allah Akbar", mais le ministère public ne peut pas encore le confirmer. Il y a néanmoins "suspicion" d’acte terroriste, mais les enquêteurs doivent encore réunir des éléments pour l'étayer. Le niveau de la menace reste 2 pour l'instant. 

Dans le quartier, le calme est revenu mais un large périmètre de sécurité a été instauré entre la rue d'Aerschot et la rue de Brabant. Des tentes et bâches sont toujours installées. La circulation des trams a été interrompue dans le périmètre.


© RTL INFO 

La police en deuil

Certains policiers sont évidemment très touchés par ce dramatique événement. Selon l'un de nos journalistes présents sur place, des effectifs en service ont dû être remplacés car "en état de choc" suite au décès de leur collègue.

Sur Twitter, la police Fédérale a présenté ses condoléances aux proches et collègues de la victime. "Toutes nos pensées vont aux victimes de l'attaque commise à Schaerbeek, à leurs familles et aux collègues de la zone de police BruNo."

Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

"Cet événement me brise le cœur"

"Quel drame horrible. Cet événement me brise le cœur", a réagi de son côté la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden. "Mes pensées vont avant tout aux proches, aux membres de la zone de police et à l'ensemble de la police. Je suis la situation de près et reste en contact étroit avec le bourgmestre, le chef de corps et les services de police. Cette violence est inacceptable", a-t-elle déclaré.

Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

"Nos policiers risquent leur vie au quotidien pour assurer la sécurité de nos citoyens. Le drame d'aujourd'hui le démontre, une fois de plus", a écrit, jeudi soir sur Twitter, le Premier ministre Alexander De Croo au sujet de l'attaque au couteau survenue à Schaerbeek et qui a coûté la vie à un policier.

"Mes pensées vont à la famille et aux amis de l'officier décédé. Mon espoir sincère est que son collègue hospitalisé se portera bien", a ajouté le Premier ministre.

Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

 

RTL INFO avec BELGA

A lire aussi

Policier tué à Schaerbeek: l'assaillant s'était présenté au commissariat peu avant les faits Policier tué à Schaerbeek: ce que l'on sait de l'assaillant

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?