"L'intégrité physique des enfants n'était plus garantie": une quatrième crèche fermée en Flandre en moins d'un mois

"L'intégrité physique des enfants n'était plus garantie": une quatrième crèche fermée en Flandre en moins d'un mois

L'agence flamande Opgroeien a décidé de suspendre la licence de la crèche De Bengeltjes, située à Denderleeuw (Flandre orientale), en raison d'une récente "situation de danger", rapportent mercredi De Standaard, Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen.

"De Bengeltjes a ouvert ses portes fin 2017 et peut accueillir 36 enfants", a indiqué la porte-parole d'Opgroeien, Nele Wouters. "La structure a fait l'objet de contrôles de la part l'inspection des soins (Zorginspectie) en 2019 et au printemps 2022, à la suite de quoi un avis préconisant la mise en ½uvre d'une procédure de protection a été émis". Selon l'agence, des défaillances structurelles récurrentes ont été constatées au niveau de la direction de la crèche. Ce sont ces éléments, combinés à un signalement récent, qui ont amené l'agence à décider de suspendre immédiatement la licence de l'établissement.

"Une situation de danger a récemment été signalée, dans le cadre de laquelle l'intégrité physique et psychologique de l'enfant ne pouvait être garantie. Nous sommes très préoccupés par la qualité de l'accueil, la sécurité et la santé des enfants", a déclaré Mme Wouters. La structure d'accueil a été informée, ainsi que l'administration locale et les parents. La crèche n'a pas souhaité faire de commentaires.

Hier, on apprenait que la crèche "Het warm nestje" à Bilzen, dans la province de Limbourg, avait été fermée en urgence après plusieurs plaintes. Il était notamment question "d’enfants forcés à s’alimenter".

Ces dernières semaines, des établissements d’Audenaerde et de Keerbergen, aussi situés en Flandre, suite à des signalements de comportements inacceptables.

Agence Belga

A lire aussi

La tête dans les toilettes ou maintenue sous l’eau froide, des enfants gavés: une nouvelle crèche fermée en urgence en Flandre Enfants forcés de manger, dortoirs dangereux: une crèche flamande de plus fermée en urgence Après avoir tué son ex-compagne, il décide de placer ses enfants en institution plutôt que chez leurs grand-parents: "Je me battrai pour les récupérer"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?