Bruxelles veut établir des zones de basses émissions en cas de pic de pollution

En cas de pic de pollution à Bruxelles, une zone interdite aux véhicules polluants sera instaurée, assure mardi, dans L'Echo, le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a). "Une zone de basse émission régionale doit pouvoir être mise en oeuvre lors des pics de pollution et ce dès 2015", renchérit-on, dans Le Soir, au cabinet de la ministre régionale de l'Environnement Céline Fremault (cdH). On ignore encore cependant les détails concrets d'une telle mesure. Dimanche, Anne Hidalgo, la maire de la capitale française Paris, avait annoncé sa volonté de bannir d'ici 2020 le véhicule diesel. Rien de tel n'est prévu à Bruxelles. Si la Région évoque une zone d'interdiction en cas de pic de pollution, la Ville de Bruxelles privilégie plutôt des investissements dans les transports en commun, et le métro en particulier. Le collège communal d'Anvers avait annoncé il y a quelques semaines vouloir interdire les véhicules les plus polluants dans la ville à partir de 2016 afin d'y améliorer la qualité de l'air. (Belga)

A lire aussi

Cinq Bruxellois portent plainte contre la Région bruxelloise pour la pollution de l'air dans la capitale
Attention, un site internet français propose de fausses vignettes pour circuler dans des villes basses émissions

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?