Le déluge s'est abattu sur Court-Saint-Etienne durant la nuit: "On pleurait pour avoir des sacs de sable" (photos-vidéo)

Plusieurs communes du Brabant wallon ont été fortement touchées par les pluies diluviennes de mardi. Court-Saint-Etienne est l'une des dernières: elle a du absorber cette nuit une partie des eaux en provenance de Genappe et de Nivelles. Les pompiers de la région, débordés, étaient sur le pied de guerre.

Toute la Belgique est copieusement arrosée depuis quelques jours. L'une des dernières zones les plus touchées est sans nul doute la ville de Court-Saint-Etienne, dans le Brabant wallon. Dans la nuit de mardi à mercredi, elle a été submergée.

Si la commune a été arrosée durant une bonne partie de la journée, il a fallu attendre 23h pour que les problèmes s'amplifient. C'est à ce moment-là que Maryline Charlier, conseillère communale, a quitté une réunion.

court630
Une rue de commerces sous eaux cette nuit

"Toutes les eaux de Nivelles et de Genappe (qui y ont également causé de gros dégâts) sont arrivées à Court-Saint-Etienne. C'est d'abord la chaussée provinciale et le terrain de foot qui ont été inondés, puis ce furent les petites rues".

La Dyle, un paisible cours d'eau, est sorti de son lit durant la nuit, et a eu par endroit une largeur de 40 mètres !

Des dizaines de caves et de garage ont été inondées.

Des images impressionnantes du centre-ville nous sont parvenues. On y voit, en pleine nuit, "un tronçon de plus ou moins 100 mètres, complètement sous eaux, ce sont les commerçants qui se trouvent dans le creux du centre".

courtcave630
Une des nombreuses caves inondées

1,3 mètres d'eau dans le jardin de Christelle (voir vidéo ci-dessous)

Christelle habite le long de l'avenue des Combattants. "En mode inondation: maison de maman sous plus de 1 mètre d'eau et sans électricité", a-t-elle écrit sur Facebook vers minuit, la nuit dernière.

Ce mercredi matin, elle a posté une vidéo impressionnante de son jardin. "130 cm à 2 heures du matin, et à 8 heures il reste encore bien 1 mètre".

secours
Les secours débordés

Les pompiers, débordés car ils ont été appelés dès la fin de journée dans les communes alentours, ne sont arrivés à Court-Saint-Etienne qu'à 7h, ce mercredi matin.

"Depuis hier soir, 17h, cela a commencé, principalement sur Genappe. Puis vers 2h du matin, ça a débordé sur Court-Saint-Etienne", a déclaré un pompier à BEL RTL.

Certains habitants se sont donc sentis abandonner durant la nuit. "On pleurait pour avoir des sacs de sable, pour éviter que l'eau monte dans les caves, mais il n'y en avait pas", a expliqué un habitant, également sur les ondes de BEL RTL.

Au grand dam des riverains, les pompiers devront attendre la décrue de la Dyle pour intervenir et vider les caves.


Les gravas d'un chantier ?

Maryline a créé un groupe d'entraide sur Facebook, "pour que les gens puissent témoigner et dire ce dont ils ont besoin".

Par ailleurs, certains riverains craignent que les gravas d'un chantier d'un ancien home, démoli depuis quelques temps et en attente d'un permis de bâtir, ne soient à l'origine du blocage de la Dyle, empêchant sa décrue, et inondant donc davantage la zone. 

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

A lire aussi

Violents orages: regardez comment les impacts de foudre se sont répandus hier sur notre pays (animation) Suite aux orages, Cédric se retrouve dans une situation surréaliste à Papignies: "Nous sommes coupés du monde, emprisonnés" Fortes pluies: "A Dinant, le ruisseau a pris un volume impressionnant en quelques minutes, des gens ont eu peur"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?