Allongement de la piste de l'aéroport de Charleroi: faut-il craindre des nuisances sonores supplémentaires?


René Colin, ministre du Tourisme et des Aéroports, était l'invité d'Antonio Solimando ce vendredi. Il est revenu sur le projet d'allongement de la piste à l'aéroport de Charleroi.


Antonio Solimando: La piste de l'aéroport de Charleroi pourrait être allongée, ça va se faire?

René Colin: C'est une volonté du gouvernement, on l'a confirmé. On a besoin de cette piste à 3200 mètres pour avoir des vols intercontinentaux. Charleroi a réalisé en 2016 une saison exceptionnelle. On dépasse les 7 millions de passagers. C'est évidemment très important, en ce compris pour la politique touristique. Je développe beaucoup de synergie entre les deux politiques. Donc, comme on le fait à Liège, où on va de nouveau avoir des touristes chinois qui vont venir par cet aéroport. C'est très important de pouvoir ainsi renforcer l'attractivité du territoire et en même temps consolider les emplois dans nos deux aéroports.

A. S.: L'allongement de la piste, ça fait aussi plus de nuisance pour les riverains? Et pour les gens de la région, puisque parfois c'est très large quand on dit riverain…

R. C.: Je crois qu'il y a une très bonne pratique qui a été développé au niveau de la Wallonie.

A. S.: Les habitants qui sont inquiets, qu'est-ce que vous leur dites?

R. C.: D'abord on les informe. Il y a déjà eu une première séance d'information publique. On a une autorité indépendante qui enregistre les plaintes, elles sont d'ailleurs très peu nombreuses...

A. S.: Est-ce que vous pouvez vous engager à ce qu'il n'y ait pas de nuisances supplémentaires suite à l'allongement de la piste à Charleroi?

Il y a un engagement très clair, que je confirme et il est là depuis plusieurs années au niveau de la Wallonie. C'est de développer les outils aéroportuaires en respectant les riverains et en respectant la population. Et je pense que certains devraient s'inspirer de ces bonnes pratiques. Zaventem par exemple, qui fait un peu de chantage à l'emploi. Nous ne faisons jamais de chantage à l'emploi mais nous sommes transparents sur la manière dont nous gérons les flux de nos avions. Dans la manière aussi dont nous envisageons nos investissements mais ce sont des outils qui sont devenus une priorité dans le développement économique wallon.

A lire aussi

Nouveau terminal à l'aéroport de Charleroi: tout ce qu'il faut savoir si vous devez prendre l'avion

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?