VAGUE DE VOLS de Golf: Brigitte et Aurélie ont retrouvé leurs voitures mais à l'état de ruine (photos)

Depuis plusieurs semaines, les publications de particuliers annonçant que leur Golf a été volée se multiplient sur Facebook. Grâce à ces messages, Brigitte, Aurélie et le père d'Anaïs ont retrouvé leur véhicule mais... complètement dépecé. La police de Charleroi confirme une forte recrudescence de vols de Golf 5 à 7. C'est dans sa zone que sont souvent retrouvées ces voitures volées.

Brigitte et Aurélie vivent à quelques centaines de mètres l’une de l’autre dans la même rue à Tamines dans la commune de Sambreville (province de Namur). Il y a quelques semaines encore, elles ne se connaissaient pas. Mais un événement désagréable les a amenées à se rencontrer au début du mois de mai : elles se sont toutes deux fait voler leur voiture, une Golf 7. "Nous avons été victime du vol de notre voiture dans la nuit du lundi au mardi deux mai. Il s'agit d'une Golf 7", nous écrit Aurélie via notre bouton orange Alertez-nous.


La voiture n'est plus là

C’est le compagnon d'Aurélie qui s’est rendu compte du vol en allant conduire leur fille à la crèche. Dans son véhicule, il y avait le siège auto de la fillette "le top du top qui nous a coûté 500 euros, heureusement qu’on avait enlevé la poussette du coffre". Chez Brigitte, c’est son mari, en revenant de la boulangerie, qui n’a pas vu la voiture de sa femme dans la rue et s’en est inquiété. "Il est venu dans la chambre et m’a demandé où était garée ma voiture. Je lui réponds qu’elle est dans la rue et il me dit: ‘Mais non, elle est garée où Brigitte, franchement ? Parce que je ne la vois pas’. Je regarde par la fenêtre et je lui dis : ‘Tu es garé à l’emplacement où ma voiture était garée’", nous raconte-t-elle.

(Voiture d'Aurélie)

(Voiture de Brigitte)
 
Grâce à Facebook, Brigitte retrouve vite sa voiture

Les deux Taminoises ont tout de suite les mêmes réflexes. Elles appellent d’abord la police, qui vient constater le vol, et elles publient sur Facebook une photo de leur voiture accompagnée d’un message expliquant ce qui leur est arrivé. Dans les deux cas, un véritable élan de solidarité qui se met en place. Leurs publications sont partagées plusieurs milliers de fois et pour Brigitte, elles portent rapidement leurs fruits. Une jeune femme pense avoir aperçu sa voiture dans sa rue, à Farciennes. Elle la prend en photo, l’envoie à la Taminoise qui confirme que c'est la bonne. "Je lui dis : ‘Reste près de la voiture le temps qu’on s’apprête, qu’on aille avec toi, le temps que je fasse venir la police’", explique-t-elle.

Une patrouille arrive rapidement sur place, ils constatent que l’arrière de la voiture porte des traces de coups, comme si elle avait été poussée par une autre voiture sur plusieurs kilomètres. Ils font ensuite embarquer le véhicule sur un camion pour qu’elle soit expertisée à Charleroi. "Je dois aller aujourd’hui pour constater s’il y a des choses qui ont été volées à l’intérieur, s’il y a des choses qui ne m’appartiennent pas", nous confie-t-elle début mai.


"Ils étaient vraiment là pour certaines pièces du capot, le volant, la boîte de vitesse"

Pour Aurélie, ça prend un peu plus de temps. Beaucoup de personnes lui disent avoir vu sa voiture à différents endroits. Elle suit toutes les pistes mais revient à chaque fois bredouille. Sa Golf est finalement retrouvée cinq jours plus tard à Jumet dans un état lamentable, elle a été "complètement dépouillée et abîmée". "D'après la police, ils (les voleurs, ndlr) auraient été dérangés car ils ont lancés des pièces à l’arrière de notre voiture (GPS,...), mon siège auto y était encore (dans un état ...), des lunettes Ray-Ban aussi. Ils étaient vraiment là pour certaines pièces du capot, le volant, la boîte de vitesse ce qui fait penser à une commande spéciale", nous détaille-t-elle.


 
"La voiture a été retrouvée sur 4 blocs juste devant notre domicile"

Depuis les vols des voitures de Brigitte et Aurélie, d’autres témoignages nous sont parvenus. Celui d’Anais notamment, dont le papa a retrouvé sa Golf 7 GTD complètement dépecée devant chez lui, à Ressaix. "La voiture a été retrouvée sur 4 blocs juste devant notre domicile. La fenêtre de la chambre de mon papa était ouverte, il n'a pourtant rien entendu ! Cette histoire est vraiment incroyable. Notre rue se situe dans un cul de sac donc impossible de s'y retrouver par hasard", nous écrit-elle. Sur les réseaux sociaux, nombreuses sont les personnes qui ont fait état du vol de leur Golf ces dernières semaines. Certaines ont été retrouvées d'autres pas.


(Voiture du papa d'Anais) 

"Il y a une grosse recrudescence de vols de Golf 5 à 7"

Si du côté de la police de Tamines, où ont été volées les voitures de Brigitte et Aurélie, on affirme qu’il n’y a pas, à proprement parler, de vague de vols de Golf 7, la police de Charleroi, elle, donne une version différente. "Pour le moment, il y a une grosse recrudescence de vols de Golf 5 à 7, donc les Golf 5, les Golf 6 et les Golf 7 qui sont, dans la plupart des cas, volées hors de notre zone de police et retrouvées sur celle-ci. Il y a une enquête en cours", nous informe David Quinaux, porte-parole de la zone de police de Charleroi.

Une cellule spéciale a même été mise sur pied pour tenter d’endiguer ce phénomène. "Avec des membres de notre police judiciaire locale. Nous avons une section trafic de véhicules et ici comme c’est une enquête supra locale, elle se coordonne avec la police fédérale", précise-t-il.


Les voitures de la marque Volkswagen sont-elles plus volées que les autres?

Les voitures Volkswagen, dont font partie les Golf, sont les voitures les plus volées en Belgique. En 2015, il y a eu 1.412 vols de Volkswagen, c’est le double de la deuxième marque la plus volée, Mercedes (710 véhicules volés). Ce nombre plus important de vols peut s'expliquer par le fait que Volkswagen est la marque la plus présente dans le parc automobile belge avec 617.272 voitures en 2015, contre 476.221 voitures pour Opel, la deuxième marque du classement.

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus