Une éleveur a préféré abattre ses 35.000 poules à cause des œufs contaminés: Gaia dénonce

Un producteur de la région d'Houffalize a été touché par cette contamination et ne peux plus vendre ses oeufs durant 3 mois minimum. Impossible de soutenir les coûts, la producteur a donc choisi une option radicale: abattre ses 35 000 poules. Un abbatage que dénonce l'association de défense des animaux Gaia qui a décidé de porter plainte. Voici l'avis de son président au micro de Steve Damman.

"Le fait d'avoir éliminé 35.000 poules pondeuses n'a pas été inspiré par un acte de nécessité. Cela a été fait par pure logique commerciale. Ce n'était pas nécessaire et la loi impose que pour faire périr un animal, il faut qu'il y ait une nécessité. Ici ce n'était pas un cas de force majeure puisqu'il n'y a pas de risques au niveau de la santé publique et de la santé animal", dénonce Michel Vandenbosh, le président de l'ASBL Gaia.

A lire aussi

Crise des oeufs: L'AFSCA n'a pas assez vérifié les systèmes d'autocontrôle. On a trop fait confiance aux producteurs
L'agence néerlandaise nie avoir été au courant d'une contamination des oeufs en novembre 2016
Oeufs contaminés: des perquisitions sont en cours en Belgique et aux Pays-Bas

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus