Il y a 50 ans, Martelange devenait un enfer: "On ne voyait plus rien du tout, on ne voyait que les flammes"

Commémorations, ce dimanche, du 50ème anniversaire de la catastrophe de Martelange. Le Le 21 août 1967, un camion rempli de GPL a raté un virage sur l'axe principal qui traverse le village et a explosé. L’accident a causé la mort de 22 personnes et en a blessé 47 autres. Retour sur les faits avec Mélanie Renda.

21 août 1967, c’était un lundi de fête, le jour où les habitants du village rendent hommage aux anciens du village. Il est bientôt midi lorsque le drame se produit. "J’ai traversé Martelange ce matin, c’était une petite ville des Ardennes, une petite ville comme il y en a beaucoup. Une petite ville où il faisait bon vivre. Le soleil se levait et six heures après c’est le drame. Martelange ressemble quasiment à une ville bombardée" expliquait à l’époque un journaliste envoyé sur place.


"Tout le monde a couru pour se sauver"

A deux pas du cimetière, un camion descend la nationale 4, route qui traverse le village de Martelange vers la France. Dans sa citerne, il y a 47 000 litres de gaz liquide. Le chauffeur perd le contrôle et percute un pont. Sous le choc, la citerne se fissure. Le gaz se propage et s’enflamme au contact de l’air. "C’est allé très vite, tout était en feu, expliquait alors un témoin. "Ça fumait, on ne voyait plus rien du tout, on ne voyait que les flammes". "Il y a eu un feu qui est entré dans le café, on aurait dit que c’était la fin du monde. Toutes les vitres ont sauté, tout le monde a couru pour se sauver" détaillait un autre habitant qui a assisté au drame.


23 ans avant que cette zone ne soit sécurisée

Les habitants parlent de vision cauchemardesque, plusieurs maisons en feu, des dizaines de voitures calcinées. Les pompiers luttent contre les flammes. Le bilan humain est lourd : 22 morts et 47 blessés.

D’autres accidents auront encore lieu dans cette fameuse descente. Il faudra attendre 1990, soit 23 ans après le drame, pour que cette voie soit sécurisée, notamment avec deux pistes de détresse et un berme centrale.

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus