Sébastien laisse passer la limite de validité de ses titres-services: "90€ impossibles à me faire rembourser"

Le jeune homme n'a vu nulle part que ses titres-services avaient une date de péremption. Celle-ci est pourtant communiquée partout par Sodexo, sauf sur l'application pour smartphone… seule source consultée par Sébastien. Impossible pour lui d'obtenir un remboursement car les règles dictées par la Région wallonne sont strictes. Il pourra juste toujours les déduire de ses impôts, c'est déjà ça.

Sébastien habite Grand-Leez, sur la commune de Gembloux. "J'avais acheté début mars 2017 des titres-services électroniques pour une valeur de 90€", nous raconte-t-il via notre bouton orange Alertez-nous. Mais au lieu de les utiliser, puisqu'il déménage début de l'année prochaine, il a préféré les conserver pour ce moment-là. Mal lui en a pris… "En me connectant à mon compte, j'ai constaté que je n'avais plus de titres disponibles", rapporte Sébastien. Il appelle Sodexo, la société qui émet les titres-services. Au bout du fil, on lui livre l'explication: "Mes titres étaient arrivés à expiration et avaient donc été supprimés."


Une validité de 8 mois clairement annoncée par Sodexo

Tout comme les titres-services papiers, les titres-services électroniques ne sont valables que pendant 8 mois à partir de leur date de mise à disposition. Dans ce cas-ci, ils ont donc expiré début novembre.

Sébastien n'était pas au courant. "Je savais pour les titres papiers mais pas pour les électroniques. Et quand j'allais dans le récapitulatif sur l'application Android (Titres-services by Sodexo), j'y voyais la date d'émission mais pas de délai", regrette-t-il.

Chez Sodexo, on s'étonne que quelqu'un puisse ignorer cette limite de 8 mois. C'est inscrit "sur le site web de la Région (wallonne en l'occurrence). Lors de l'inscription et au moment de la commande, la validité est rappelée et c'est aussi inscrit dans l'espace sécurisé lié à chaque utilisateur. Dans les informations fournies, il y a un tableau précisant les titres-services restants avec les dates d'expiration", communique l'entreprise.


Un rappel par mail... sur une adresse qu'il ne consulte jamais

Mieux: "Un e-mail est envoyé un mois avant l'expiration" à l'utilisateur pour lui rappeler d'utiliser ou de se faire rembourser ses titres-services à temps. Malheureusement pour Sébastien, il n'a jamais vu ce mail. "Je me suis inscrit avec une adresse mail que je n'ai pas synchronisée avec mon téléphone et que je ne consulte jamais". Cette bonne vieille adresse "poubelle" que certains donnent aux entreprises pour éviter que leur boite mail principale ne soit envahie de publicités... Et effectivement, l'e-mail s'y trouvait.


L'application pas prévue pour ça

Sodexo en fait donc déjà beaucoup pour avertir ses clients. Mais pour Sébastien, qui n'utilise que son smartphone, c'est l'application qui aurait dû lui signaler les dates de validité de ses titres. "Via l'app, certaines données peuvent être consultées dont le nombre de titres-services encore en portefeuille", nous explique la société. Mais "toutes les données détaillées sont dans l'espace sécurisé de chaque utilisateur", qui lui n'est accessible que par navigateur internet. Pour y accéder via l'application, il faut aller dans l'onglet "Support & FAQ". C'est seulement là que l'on peut voir les dates de validité de chaque titre.

Cette difficulté à trouver cette information sur l'application s'explique par le fait qu'elle n'a pas été conçue pour être le miroir de l'espace utilisateur, qui lui existe depuis 2004 sur internet -date d'introduction des titres-services électroniques- et qui permet de commander et gérer ses titres. L'application, lancée en 2016, répond avant tout à une demande des utilisateurs, qui réclamaient "un moyen de valider rapidement une prestation quand la femme de ménage est passée", explique encore la société.


Pas de remboursement après 8 mois: une règle fixée par les Régions

Mais l’entreprise ne pourrait-elle pas faire un geste pour rembourser ceux qui ont laissé passer la date de péremption? Même si elle le voulait, elle ne le pourrait pas. En effet, Sodexo "répond à un cahier des charges: les règles sont dictées par les 3 Régions compétentes", soit la Wallonie, Bruxelles et la Flandre. La période de validité de 8 mois a également été décidée par ces Régions et c'est à elles que revient l'argent des titres-services périmés, et non à l'entreprise privée. Les 90€ de Sébastien sont donc désormais dans les poches de la Wallonie.

Seule consolation: leur déduction fiscale s'appliquera quand même. "C'est l'achat qui déclenche l'attestation fiscale, sauf en cas de remboursement", déclare Sodexo. Sébastien recevra donc, comme tous les utilisateurs, cette attestation en mars prochain.

Compte tenu de cette déduction fiscale, ce sont finalement les technicien(ne)s de surface qu'il comptait faire venir dans sa nouvelle habitation qui sont les plus grand(e)s perdant(e)s, se voyant privé(e)s de prestations pourtant payées sans même le savoir.

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus