La deuxième femme qui accuse Tariq Ramadan de viol brise le silence: "J’ai eu la peur de ma vie... Plus je hurlais, plus il cognait"

La deuxième femme qui a accusé le théologien suisse Tariq Ramadan de viol brise le silence. Elle raconte à nos confrères de BFM TV les violences dont elle aurait été victime. C'était en 2009. Menacée, l'autre accusatrice bénéficie d'une protection policière.

C’est la première fois qu’elle s’exprime. Marie, un nom d’emprunt, est une Française âgée de 45 ans atteinte d’un handicap. Convertie à l’islam, elle a été comme des milliers d’autres jeunes femmes hypnotisée par le théologien et prédicateur Tariq Ramadan.

Un jour, à l’occasion de l’une de ses conférences, elle a accepté de le rencontrer dans sa chambre d’hôtel. Elle raconte un récit circonstancié et accablant de son agression. "Il était dans mon dos et quand je me retourne ce n’est plus la même personne en face de moi. J’avais l’impression d’avoir docteur Jekyll et Mister Hyde. Un regard de fou, terrifiant. La mâchoire serrée. Et là, il me donne un coup dans la béquille, me fait tomber et me récupère par les cheveux. J’ai eu la peur de ma vie", confie la quadragénaire.

"Et là c’est l’enfer, c’est des coups, des violences sexuelles, des mots ignobles, d’une vulgarité sans nom. J’ai hurlé. Je hurlais ‘au secours’. Je hurlais ‘non’. Et plus je hurlais, plus il cognait", ajoute Marie.


Sous protection policière 

Henda Ayari est la première femme à avoir porté plainte contre l'islamologue suisse. Cette activiste féministe, autrefois admiratrice de Tariq Ramadan, encourage sur sa page Facebook toutes les victimes du prédicateur à briser le silence. Elle a été placée sous protection policière en France après avoir reçu des menaces et insultes. 

De son côté, le théologien s'est défendu farouchement de ces accusations en dénonçant sur sa page Facebook une "campagne de calomnie" qui fédère ses "ennemis de toujours". Père de quatre enfants, marié depuis plus de 30 ans à une Française convertie, il s'est dit "serein et déterminé".

Tariq Ramadan,55 ans, est un personnage médiatique influent. Il est le petit-fils du fondateur des Frères musulmans, une confrérie religieuse. Son élocution et son charisme remplissent les salles et séduisent les universités les plus prestigieuses. Mais son aura pâlit. Ses ambiguïtés lui ferment petit à petit les portes de nombreux pays, des Etats-Unis à la Tunisie.

A lire aussi

Accusé de viols, Tariq Ramadan est mis en congé de l'université d'Oxford
Affaire Tariq Ramadan: la chute d'un guide voire d'un gourou
Tariq Ramadan porte plainte contre la Belge qui l'a accusé de violences sexuelles: Une atteinte intolérable à son honneur et à sa réputation

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?