Jeudi de grève dans la fonction publique wallonne: un seul syndicat bloque pratiquement tout le réseau des TEC

Les bus des TEC resteront pour la plupart dans les dépôts jeudi et vendredi, même si ce n'est que la CGSP, le syndicat socialiste de la fonction publique, qui soutient leur arrêt de travail. La CSC n'est impliquée que dans la grève de l'administration wallonne, ce jeudi.

Ce jeudi matin, c'est le début de la grève dans les services publics. Pour les affiliés à la CGSP, ce sera aujourd'hui et demain. Pour ceux de la CSC, c'est uniquement ce jeudi.

Une grosse mobilisation a lieu du côté des chauffeurs des bus TEC, comme c'est généralement le cas, même si ce n'est que la CGSP qui est impliquée dans ce cas précis.

Le syndicat proteste contre la fusion des TEC, le service minimum et les sanctions en cas de grève sauvage.

Les bus ne roulent pas dans les grandes villes, un peu ailleurs

Le réseau des TEC Charleroi est actuellement très perturbé. Ainsi, à 6h00, seuls deux bus de la ligne 75, un bus de la ligne 91 et deux bus de la ligne A roulent. Aucun métro ne circule. Les stations sont fermées. Les dépôts de Jumet, Genson et Anderlues sont actuellement bloqués.

Le réseau du TEC Liège-Verviers est complètement à l'arrêt ce matin à 7h00, à quelques exceptions près. Aucun service n'est assuré à Bassenge, Eupen, Jemeppe, Omal, Oreye, Robermont, Rocourt, Verlaine, Wanze et Warzée. A Verviers, par contre, 56% des services sont assurés.

"Le personnel de l'INFOTEC n'ayant pu accéder à ses bureaux, aucun renseignement téléphonique ne pourra être communiqué ce jour", peut-on lire sur le site des TEC.

Concernant le TEC Brabant wallon, 71% des services seront assurés durant la journée.

Du côté du TEC Hainaut, seules des estimations sont actuellement disponibles. On annonce qu'à Mons, 33% de services seront assurés durant la journée, 50% des services seront assurés au niveau de la zone Borinage, 20% dans le Centre et 80% en Hainaut occidental.

Les actions de la CGSP ont débuté vers 4h00 du matin, indique M. Vickevorst qui se trouve au piquet de grève installé au dépôt de Robermont (Liège). "Une trentaine de personnes sont présentes au piquet. Les bus sont à l'arrêt quasi dans toute la Wallonie. Nous sommes satisfaits: le mouvement (de grève) est bien suivi à travers la Région", estime-t-il.

Les TEC invitent la clientèle à consulter la rubrique "Actualité" du site www.infotec.be pour connaître en détails les lignes et les parcours touchés. 

Quels sont les autres perturbations attendues ?

Le Service Public de Wallonie dans son ensemble, et les grands organismes régionaux comme le Forem sont en grève. Mais ce n'est pas tout: des arrêts de travail pourraient aussi avoir lieu par solidarité dans d'autres administrations fédérales ou communales, même si le mouvement est surtout régional.

Aucun mot d'ordre général n'a été donné au niveau des hôpitaux, des écoles, de la poste, de la SNCB: ils ne devraient donc pas être perturbé.

Prenons l'exemple de la commune de Tournai: la grève a très peu d'incidences sur les services communaux. Hormis quelques absences dans certains services et donc un ralentissement de l'activité, tout fonctionne quasi normalement. "Tous les services fonctionnent, notamment la propreté publique. Il y a quelques absents. Ce qui n'impacte pas le fonctionnement global des services. Les crèches sont ouvertes et les piscines sont accessibles au public. Pour ces piscines, certains services au public ne seront cependant pas assurés, par exemple l'apprentissage. Il y a quelques absences chez les enseignants, mais les écoles fonctionnent. Il n'y aura pas de repas ce midi, ce qui n'est pas un problème en soi puisque les parents en avaient été avertis", commentait vers 08h30 Paul-Olivier Delannois, bourgmestre faisant fonction de Tournai. 

Ce matin les syndicats socialistes et chrétiens organisent une manifestation à 10h à Namur. Au contraire de la CSC, la CGSP, le syndicat socialiste de la fonction publique, a déjà dit qu'il couvrirait tous les fonctionnaires qui décideront d'y participer, quel que soit le niveau de pouvoir (régional, mais donc aussi fédéral, local, etc). 

A lire aussi

François-Régis, un chauffeur TEC révolté contre la grève, a sorti son bus ce matin: Je vais travailler aussi longtemps que possible
Des chauffeurs TEC qui veulent travailler sont en colère: On va se battre?, On n'aura pas droit aux indemnités, Ils ont volé les clés cette nuit

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus