Les corbeaux calédoniens plus âgés s'embêtent moins pour faire leurs outils (étude)

Les corbeaux calédoniens, réputés pour leur intelligence, s'embêtent moins quand ils sont plus âgés pour fabriquer des outils à crochet leur servant à s'alimenter, suggérant que l'expérience les rend plus paresseux, selon une étude publiée jeudi dans Current Biology.

Ainsi les corbeaux plus âgés et expérimentés recourent plus souvent à une méthode toute simple, en arrachant une branche dont le bout forme un vague crochet tandis que les jeunes agissent de manière beaucoup plus sophistiquée.

Ces derniers cassent net avec leur puissant bec un rameau juste au-dessus et au-dessous d'un noeud, le dépouille de l'écorce et des feuilles et travaillent sur le nœud pour produire un crochet.

"Ce processus prend probablement plus de temps et d'effort et les oiseaux plus expérimentés pourraient chercher à éviter de dépenser l'énergie requise", avance le biologiste Christian Rutz, professeur à l'université britannique de St Andrews et principal auteur de l'étude.

Selon lui, "c'est également possible que des crochets bien arrondis se brisent plus aisément quand ils sont insérés dans des fentes ou des trous étroits", afin de saisir des larves d'insecte.

Le biologiste souligne que ces corbeaux (Corvus moneduloides), originaires de Nouvelle-Calédonie, ont atteint une maîtrise technique remarquable.

Ils sont apparemment les seuls animaux connus à pouvoir fabriquer, comme les humains, des outils à crochet, pointe le professeur Rutz.

Cette innovation a marqué une étape majeure dans l'évolution technologique humaine. Elle est maîtrisée depuis seulement 23.000 ans, selon le plus ancien crochet mis au jour.

Les corbeaux calédoniens offrent de ce fait une occasion unique aux paléoanthropologues de comprendre comment les ancêtres des humains ont, depuis trois millions d'années, fabriqués des outils de formes complexes à partir de matériaux bruts comme le bois, des os, des pierres et des coquillages.

Les dauphins, les éléphants, les chimpanzés et certains oiseaux utilisent aussi des outils mais aucun ne fabrique des crochets, soulignent les scientifiques.

"Nous avons récemment découvert que les chimpanzés se servaient régulièrement de racines en forme de crochet pour saisir des algues mais sans les fabriquer", relève Christophe Boesch, directeur de l'Institut Max Planck d'anthropologie à Leipzig en Allemagne.

Les corbeaux calédoniens peuvent façonner des branches avec leur bec, un véritable outil de précision. Mais, ajoute le professeur Boesch, il serait très difficile pour les chimpanzés d'obtenir les mêmes résultats avec leurs doigts.

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus