CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/) Conseil communal de Namur - Ludwig Simon quitte le conseil communal de Namur avec fracas

Conseil communal de Namur - Ludwig Simon quitte le conseil communal de Namur avec fracas

(Belga) Ludwig Simon, la figure de la cause des mendiants à Namur, a quitté jeudi excédé le conseil communal namurois en raison des modifications du règlement général de police sur la question de la mendicité. Mardi dernier, la Ville avait trouvé un accord avec lui au tribunal. Il abandonnait les poursuites contre la Ville pour avoir interdit la mendicité durant l'été dernier; en échange elle s'engageait à ne plus mettre en place de règlement interdisant la mendicité de manière générale sur l'ensemble du territoire namurois.

"Nous avons pris l'engagement de ne plus prendre de règlement qui interdit la mendicité sur l'ensemble du territoire namurois. La mendicité sera balisée et non interdite dans la modification", a indiqué le bourgmestre Maxime Prévot. Par la modification votée ce jeudi, M. Simon estime, ainsi que les membres du collectif "Mendiants d'humanité", avoir été fourvoyé: "Des règlements qui donnent à penser que la mendicité crée des nuisances peuvent amplifier les réactions de rejet qui existent déjà chez certaines personnes, mais ajoutent chez ces personnes un sentiment d'humiliation au sentiment de gêne qui les habite déjà en permanence", a expliqué le collectif dans un communiqué. La majorité a mis en avant "la mauvaise fois" de Ludwig Simon qui se dit surpris des modifications exposées. "Sur les ondes radios, Ludwig Simon a dit qu'il était normal que l'on ne demande pas d'argent aux gens aux terrasses des cafés parce que cela peut créer un sentiment d'insécurité", a indiqué Stéphanie Scailquin, échevine de la cohésion sociale à Namur. M. Simon faisait d'ailleurs partie du groupe de travail qui s'est réuni quatre fois pour trouver des alternatives à une interdiction pure et simple de la mendicité. Françoise Kinet, conseillère communale indépendante a déploré l'absence de mesures prises pour les commerçants qui ne font pas partie de l'Horeca alors "qu'ils étaient pourtant les premiers à s'en plaindre". "De toute façon, les personnes précarisées ne sont pas solvables et le parquet a déjà annoncé qu'il ne poursuivrait pas. C'est un pas, mais cela ne règlera pas grand chose." Du côté du PS, on juge comme Ludwig Simon que l'accord conclu au tribunal n'est pas respecté et déplore qu'un débat de fond sur la pauvreté n'est pas été lancé. (Belga)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?