Les voitures de société plus lourdement taxées? Oui, mais seulement celles qui roulent au diesel

L'adaptation annuelle des émissions de CO2 pour le calcul de l'avantage imposable sur les voitures de société n'aura aucune conséquence pour celles roulant à l'essence ou au LPG, au contraire des motorisations diesel, rapporte De Tijd samedi.

Une personne recevant une voiture de société de son employeur ou de son entreprise et qui peut utiliser également ce véhicule pour les trajets domicile-travail et ses déplacements privés est taxée sur cet avantage. Cet impôt n'est cependant pas calculé sur l'avantage réel mais bien à partir d'un forfait: l'avantage de toute nature. Et les émissions de CO2 sont l'un des éléments de la formule de calcul.

Vu que les voitures sont de plus en plus respectueuses de l'environnement, une certaine quantité d'émission de dioxyde de carbone de référence est fixée chaque année. Celle-ci baissera à partir du 1er janvier pour les véhicules diesel mais pas pour les voitures roulant à l'essence ou au LPG.

Seuls les conducteurs d'une voiture diesel verront donc l'avantage imposable augmenter et devront dès lors payer davantage d'impôts.

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus