Pour l'avocat du prince Laurent, son client n'a commis aucune faute: "Dire qu’il y avait une implication politique à sa présence, ça n’a aucun sens"

Pour l'avocat du prince Laurent, son client n'a commis aucune faute: "Dire qu’il y avait une implication politique à sa présence, ça n’a aucun sens"

L'avocat du Prince Laurent était l'invité de Bel RTL ce matin. Il a expliqué pourquoi le parlement ne devait pas réduire la dotation du Prince.

Laurent Arnauts est l’avocat qui défend le frère du Roi, le prince Laurent. Ce matin sur Bel RTL, il a expliqué pourquoi, selon lui, le prince ne doit pas perdre une partie de sa dotation. A ses yeux, son client n’a pas commis de faute réelle. Il a bien participé à cette réception à l’ambassade de Chine, mais il n’y a pas eu de contact politique. "Ici ce n’est pas une rencontre avec des dirigeants, c’est totalement faux de dire ça, c’est une réception avec plus de 600 personnes, avec beaucoup de responsables belges et européens. Par conséquent, dire qu’il y avait une implication politique à sa présence, ça n’a aucun sens."

"Donc, dans la pratique, il n’y a pas eu de contact politique à l’occasion de cette réception", lui a alors demandé Martin Buxant. "Pas du tout, a-t-il répondu. Il a fait acte de présence, de la même façon que l’amiral de la marine belge, par exemple".


"En pratique, on lui ‘confisque‘ une large partie de son traitement net"

L’avocat trouve donc la sanction disproportionnée. Pour lui, raboter la dotation du prince Laurent de 15% en 2018, c’est priver le frère du Roi de 46.000€, somme pourtant indispensable à ses frais de fonctionnement. "15%, cela porte à la fois sur la partie traitement et sur la partie fonctionnement, c’est-à-dire sur ses frais de représentation. Comme ceux-ci sont largement incompressibles, ça signifie que, en pratique, on lui ‘confisque‘ une large partie de son traitement net", a détaillé Me Arnauts.

Cette sanction est, pour l’heure, une proposition du gouvernement fédéral, elle doit encore être votée par le parlement, mais l’avocat du Prince espère pouvoir encore être entendu par les députés avant le vote.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?