Les assurances dentaires vont coûter plus cher en 2018: mais pourquoi cette augmentation?

Les assurances dentaires coûteront plus cher en 2018, 10% de plus en moyenne.

Elles n'étaient déjà pas bon marché et elles le seront encore moins. Or, ces assurances sont précieuses quand on sait le coût de ces soins et la très faible prise en charge par les mutuelles. Mais pourquoi cette hausse des primes?

La raison: les frais liés aux nouvelles techniques augmentent et l'assurance-maladie ne veut pas payer les pots cassés.

Jean Hermesse, secrétaire général de la mutualité chrétienne, a expliqué cette augmentation au micro de notre journaliste Bernard Lobet. "En 2018, vu l’évolution des coûts dans les soins dentaires et du budget de l’assurance maladie obligatoire qui évolue très faiblement (1,5% de croissance autorisée), les coûts à charge des patients augmentent plus rapidement et nécessairement les assurances accompagnent ces hausses de coûts à charge des patients et répercutent ces hausses dans des primes plus élevées", a-t-il précisé. 

Les soins dentaires représentent des sommes colossales. "Dans les soins dentaires, en 2018, 980 millions d'euros seront remboursés par l'assurance maladie obligatoire et on estime qu'il y a le même montant à charge des patients, ce qui est énorme", indique Jean Hermesse. 

Or les prix pratiqués ne sont pas transparents. Les mutuelles veulent connaître les frais réels. "C'est d'autant plus nécessaire lorsqu'on voit que cela peut varier du simple au triple pour un même implant ou pour une couronne", ajoute le secrétaire général de la mutualité chrétienne.

L'assurance facultative privée n'est pas une garantie absolue comme l'explique Michel Devries de la société de médecine dentaire. "Les assurances privées font malgré tout de la sélection du risque et prennent la décision de dire qu'elles ne couvrent pas certaines dents qui sont déjà fortement abîmées. Et le jour où on a besoin de l'assurance et qu'on sollicite le remboursement on découvre que ce n'est pas couvert", prévient-il. Alors petit conseil: "Chacun pourrait organiser sa propre assurance dentaire en épargnant", conclut-il. 

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?