Theo Francken répond aux critiques: "Je n'ai pas de leçon à recevoir de la gauche"

Le secrétaire d'état à l'asile est au cœur d'une polémique depuis plusieurs semaines en raison de témoignages de tortures qu'auraient subis des Soudanais rapatriés depuis la Belgique.

Theo Francken, secrétaire d'état à l'asile et la migration, s'est exprimé dans les colonnes de Sud Presse. "À propos d’humanité, je n’ai pas de leçon à recevoir de la gauche et encore moins du PS", s'est-il exclamé.

"Le PS creuse sa tombe en évacuant tout débat sur la migration et l'intégration", a-t-il poursuivi. Selon lui, le PS est responsable d'une gestion "trop laxiste de l'immigration". 

Pour se défendre, le secrétaire d'état assure "appliquer la loi". Theo Francken indique avoir accordé huit fois plus de visas pour raison humanitaire que ne l'avait fait le gouvernement di Rupo.


"Je ne pense pas à ma démission"

Le secrétaire d'état à l'asile et la migration est au cœur d'une polémique depuis plusieurs semaines en raison de témoignages de tortures qu'auraient subis des Soudanais rapatriés depuis la Belgique, à la suite d'une mission d'identification controversée des migrants, menée à Bruxelles par des officiels soudanais à l'invitation du secrétaire d'État N-VA.

Malgré les critiques qui le visent, Theo Francken avait affirmé le 31 décembre dernier, qu'il ne comptait pas démissionner de son poste. "Je ne pense pas à une démission, mais on peut admettre que l'atmosphère n'est pas optimale", avait-il déclaré. 

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus