Vols annulés par Ryanair: des centaines de passagers réclament des indemnisations

La société Happy Flights, spécialisée dans la réclamation d'indemnisations auprès des compagnies aériennes pour des vols annulés ou retardés, cite Ryanair en justice au nom de 746 passagers de la compagnie à bas coûts. La société réclame une indemnisation pour les vols annulés par Ryanair cet automne à la suite des problèmes d'horaires de ses pilotes.

Pour 375 passagers, il s'agit de vols via l'aéroport de Charleroi. Le montant réclamé atteint au total 108.425 euros. Pour les autres passagers défendus par Happy Flights, il s'agit de vols via notamment les aéroports de Zaventem et Eindhoven, explique le CEO de la société basée à Gand.

Les réclamations des passagers se font sur base d'un règlement européen que certaines compagnies aériennes rechignent à appliquer. Le volet concernant les vols via Charleroi sera introduit le 26 février prochain devant le tribunal de commerce de Charleroi.

Ce jeudi 4 janvier, la compagnie Ryanair a réagi à cette actualité. Elle dément entièrement les propos tenus par Happy Flights. Voici le communiqué envoyé par l'entreprise irlandaise. "Ces affirmations faites par Happy Flights sont complètement fausses. Ryanair n'a reçu aucune des réclamations légales mentionnées dans cet article. Ryanair ne rend pas la tâche difficile pour les passagers réclamant une indemnisation, traite chaque réclamation au cas par cas et demande à ses clients de soumettre leurs réclamations suite à une perturbation de vol directement à Ryanair avant d'engager des "chasseurs de réclamations" comme Happy Flights. Nous le faisons uniquement pour garantir que tous les clients de Ryanair reçoivent 100% de leur compensation en vertu de la directive 261 de l’UE. Un grand nombre de ces entreprises de "chasseurs de réclamations" arnaquent les consommateurs en prélevant jusqu’à 50% de leur compensation et nous exhortons tous les clients ayant des demandes d'indemnisation valides en vertu de la directive 261 de l’UE à les soumettre directement à Ryanair. Les clients dont les demandes d’indemnisation sont valides et faites directement à Ryanair recevront 100% de leurs droits à une compensation en vertu de la directive UE261 sans déduction de ces frais excessifs de "réclamation". Puisque les clients de Ryanair peuvent réclamer cette compensation directement auprès de nous, sans frais, les "chasseurs de réclamations" comme Happy Flights ne fournissent aucun service utile.

Bien que nous regrettons profondément ces annulations de vol, nous avons travaillé dur pour ré-accommoder ou rembourser tous les clients concernés. Toutes les demandes soumises ont été traitées et nous avons rempli intégralement nos obligations en vertu de la directive 261 de l’UE, pour un coût de quelques 25 millions d'euros au premier semestre. De plus, nous avons remis à chaque client perturbé un bon de voyage d'une valeur de 40 € par secteur (80 € pour un aller-retour), échangeable en octobre pour des voyages en saison hiver.

Enfin, nous travaillons en étroite collaboration avec le régulateur belge, qui est très satisfait de notre approche dans le traitement des clients concernés".

A lire aussi

Nelly NE COMPREND PAS Ryanair: son bagage à main passe à l'aller mais pas au retour
UNE RÉVOLUTION EN MARCHE: pour éviter une grève en Italie, Ryanair propose de reconnaître des syndicats de pilote
Ryanair cherche à apaiser les tensions sociales
N'en pouvant plus d'être coincé dans son avion, un passager Ryanair prend une décision RADICALE: Il a dit 'Je suis sur l'aile', c'était surréaliste (vidéo)

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus