Depuis plusieurs jours, l'eau du robinet est ROUGE à Bihain: "Il nous faut de l'eau claire"

Depuis plusieurs jours, l'eau du robinet est ROUGE à Bihain: "Il nous faut de l'eau claire"

Le petit village de Bihain, en province de Luxembourg. Une pente douce, bordée par le plateau des Tailles et arrosée par l’Eau de Ronce. Dans le hameau, l’eau est au cœur des discussions. Pas celle du ruisseau, qui coule tranquillement. Plutôt celle qui sort des robinets.

"Cela fait plus d’une semaine que nous n’avons plus d’eau potable… On nous a donné des berlingots et une citerne, mais cela ne suffit pas. Il nous faut de l’eau claire" dénonce Gabrielle via le bouton orange Alertez-nous. Cette habitante de Bihain en a assez. Marre. Depuis plusieurs jours, quand elle ouvre son robinet, la couleur de l’eau qui s’en écoule oscille entre le rouge-rouille et le marron-terre. "Ca ne donne pas vraiment envie de la boire" précise, mi-désolée mi-amusée, Gabrielle.


"Je dois aller me laver chez mon frère"

"Ca fait plusieurs jours que ça dure et ça devient vraiment exagéré. L’eau qui sort du robinet est parfois verte, parfois rouge. On nous a distribué des berlingots d’eau potable mais maintenant plus rien. On fait comme on peut, je dois aller me laver chez mon frère. Pour les lessives, je ne sais pas comment faire" explique Gabrielle.

C’est que, d’après les explications de la Société wallonne des eaux (SWDE), la situation est complexe. En résumé, la distribution d’eau dans la région est assurée par un captage qui se trouve au niveau de Fraiture. L’eau pompée à Fraiture descend –par la force de la gravité– jusque Bihain avant de remonter –par surpression– jusqu’à la Baraque Fraiture. Et le point de départ de cette histoire, c’est une panne au lendemain du réveillon.


Surpression, retour de pression et décrochage

"Le réservoir de Fraiture a connu un problème de surpression. Le 2 janvier, il était vide" explique Benoît Moulin, porte-parole de la SWDE. La panne, combinée au fait de devoir relancer le réservoir, a entrainé un "retour de pression" dans la canalisation vers Bihain. "C’est un peu technique mais ce retour de pression a provoqué un phénomène de décrochage. Cela veut dire que les dépôts ferreux que l’on peut retrouver dans ce genre de conduite ancienne ont été entraînés vers les robinets. Voilà pourquoi l’eau a cette couleur » détaille Benoît Moulin.

Dans un premier temps, la SWDE a affirmé que l’eau était potable. Une théorie à laquelle Gabrielle ne croit pas. "Je ne l’ai pas goûtée mais c’est hors de question. Qui voudrait boire une eau de cette couleur-là ?" Et l’habitante de Bihain de nous raconter l’histoire de sa voisine. "Ses enfants sont en internat. Elle a voulu profiter de leur absence pour nettoyer leurs couettes, blanches. Le linge est sorti de la machine tout rouge… "


Déclaration de non-potabilité

Alertée, la Société wallonne des eaux a prélevé des échantillons d’eau pour analyse. Ce vendredi, la sanction tombe : l’eau n’est pas potable. "Un léger dépassement des normes pour le fer, le manganèse et l'aluminium ont été constatés sur le réseau de distribution du village de Bihain. En application du principe de précaution, la SWDE a décidé de déclarer l'eau du robinet non-potable jusqu'à ce que les résultats d'analyse reviennent conformes. Comme il s'agit d'une non-conformité liée à la teneur en métaux, l'eau est impropre aux usages alimentaires, même après ébullition. Pour tous les autres usages, il n'y a pas de problème." peut-on lire sur le site de la SWDE.

Par ailleurs, comment expliquer que, dix jours après le problème initial, l’eau qui coule des robinets de Gabrielle et ses voisins soit toujours teintée ? "Pour comprendre ce qui s’est passé, nous avons également dû procéder à des manœuvres de recherche de fuite dans la conduite qui relie Fraiture à Bihain. Pour ça, il faut couper puis relancer la pression dans la canalisation, par sections. Cela a, de nouveau, provoqué les mêmes phénomènes de décrochage" justifie la SWDE. Dans ce cas-ci, le décrochage des dépôts a pris une ampleur inhabituelle, "sans doute à cause de l’ancienneté de la conduite".

Alors, bientôt la fin du cauchemar pour les Bihainois ? "On se trouve dans une situation qui tend vers la normalisation. Les eaux sales vont s’évacuer" assure Benoit Moulin.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?