Un professeur aspergé d'essence à l'Ecole Polytechnique de Herstal: une plainte a été déposée

Un professeur aspergé d'essence à l'Ecole Polytechnique de Herstal: une plainte a été déposée

Alors qu'il se rendait dans sa salle de classe, un professeur de l'Ecole polytechnique de Herstal a été imbibé d'un liquide inflammable de type essence ce mercredi. La victime, qui a été transportée à l'hôpital, n'a pas eu le temps d'identifier son agresseur, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l'Enseignement provincial.

Mercredi matin, un ou plusieurs élèves de l'Ecole polytechnique de Herstal ont volontairement lancé un produit de type essence sur l'un des professeurs. Un enseignant, lui-même en arrêt maladie après avoir lui aussi été agressé, nous a prévenus via notre bouton orange Alertez-nous. Selon un autre membre du personnel, le professeur visé par le dernier incident a été aspergé par derrière. La victime, qui forme de futurs chauffagistes, aurait perdu l'équilibre et serait tombée.

Carlo, professeur de gymnastique, est l'un des premiers à être intervenus. "Ce qui m'a choqué le plus, c'est la détresse sur le visage de mon collègue", confie-t-il, interrogé par nos journalistes Vincent Jamoulle et Marc Evrard. "On a évité une catastrophe. Parce que la personne qui a fait ça aurait très bien pu mal manipuler un briquet ou une allumette, et ça aurait été le drame pour mon collègue", ajoute-t-il.

Prise en charge par son collègue, la victime a pris une douche pour enlever un maximum d'essence, avant d'être emmenée aux urgences de l'hôpital le plus proche. "Son état de santé est plutôt positif. Le professeur a seulement le cuir chevelu et les yeux irrités. Il a reçu une incapacité de travail de quelques jours et sera également pris en charge par la Province", indique Joëlle Pivato, inspectrice à la Direction générale de l'Enseignement provincial.

Réunion du personnel et cellule de crise

La nouvelle de l'agression a rapidement fait le tour de l'école. Les enseignants ont alors souhaité se retrouver pour discuter de la situation. "Ils ont organisé une réunion du personnel en collaboration avec le délégué de la CGSP-Enseignement", nous a indiqué Francis Closon, du syndicat socialiste.

On ne sait pas encore qui est l'auteur. Certains membres du personnel suspectent un élève qui a récemment agressé le même enseignant pour "une histoire de casquette". Même si l'agresseur n'a pas encore été identifié, la victime ainsi que la direction et le collège provincial de Liège ont décidé de porter plainte contre X.

Plusieurs mesures ont été prises par la direction de l'établissement, qui a pris contact avec la cellule de soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la direction du centre PMS. Une cellule de crise sera mise en place jeudi au sein de l'Ecole herstalienne pour soutenir les professeurs et les élèves qui auraient été touchés par cette attaque.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?