Un avion a survolé Liège pour évaluer l'isolation de chaque toiture: voici à quoi ça va servir

Un avion a survolé Liège pour évaluer l'isolation de chaque toiture: voici à quoi ça va servir

Dans la nuit du 13 au 14 janvier derniers, la ville de Liège a fait réaliser une thermographie aérienne afin d'évaluer l'état d'isolation des toits des bâtiments situés sur son territoire. Les citoyens sont invités à prendre contact avec l'agence locale de l'énergie "Liège Energie" afin de connaître les données propres à leur logement, a précisé mercredi le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer.


Enregistrer les déperditions de chaleur

Cette thermographie aérienne a été effectuée au moyen d'un avion bi-moteur d'une société française spécialisée dans le big data environnemental (Action Air Environnement), qui a survolé le ciel liégeois à 500 mètres d'altitude. Cela s'inscrit dans le cadre d'un projet bénéficiant de fonds européens "A Liège, des quartiers actifs pour le climat".

Grâce à l'acquisition d'images infrarouges à l'aide d'une caméra embarquée à bord de l'avion, il s'agissait d'enregistrer les déperditions de chaleur par les toitures pour ensuite fournir des données aux citoyens et ainsi les encourager à rénover leur immeuble en vue de réduire leurs consommations d'énergie.


Liège appelée à diminuer de 1.400 tonnes/an ses émissions de gaz à effet de serre

Ce projet étant subsidié par l'Europe, la ville de Liège est appelée à atteindre une diminution des émissions de gaz à effet de serre de 1.400 tonnes/an au bénéfice de 1.100 ménages et ce, sur une période de 4 ans.

Le survol de cet avion avait été annoncé, mais il a néanmoins généré des questionnements sur les réseaux sociaux, notamment sur le plan juridique. "On s'engage à ce que les données récoltées ne soient pas utilisées contrairement à la loi sur la protection de la vie privée. Les données peuvent être diffusées pour autant que le site qui les héberge soit celui de la commune et qu'il y ait la possibilité pour les propriétaires d'intervenir pour modifier", rassure le bourgmestre de Liège.


La consommation de gaz et d'électricité varie beaucoup d'un ménage à l'autre

Il s'agit désormais de croiser les images captées avec les données de consommation des clients résidentiels du gestionnaire de réseau de gaz et d'électricité Resa. "Au niveau de la consommation de gaz, selon les quartiers, on constate des écarts importants. Ainsi, cela va approximativement de 9.000 kWh à 19.000 kWh", souligne Luc Warichet, directeur Assets management & Investments chez Resa.

La mise à disposition des résultats du croisement de données est prévue en avril prochain. Plusieurs salons seront organisés afin de permettre aux ménages liégeois de prendre connaissance des données propres à leur logement. Ils seront alors aiguillés dans leurs démarches par l'ASBL Liège Energie, qui rappellera l'existence de primes et d'un prêt à 0% pour des travaux économiseurs d'énergie.

Crédit photo d'illustration de Liège: Zergori.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?