L'infirmier diacre accusé de meurtres en série devant les juges: il aurait euthanasié entre 10 et 60 personnes

L'infirmier diacre accusé de meurtres en série devant les juges: il aurait euthanasié entre 10 et 60 personnes

Le procès d'un infirmier tueur en série démarre devant la cour d'assise de Bruges. L'ancien diacre est accusé d'avoir tué entre 10 et 60 personnes. Il a euthanasié des patients en fin de vie à l'hôpital Delta de Bruges, sans rien demander à personne.

Ivo Poppe a déjà avoué les meurtres de 2 patients et de 4 membres de sa famille: sa mère, son beau-père et 2 oncles, mais le parquet l'accuse d'avoir tué 54 personnes. Les noms avaient été découverts dans un agenda où l'homme d'église tenait sa comptabilité morbide. Sa plus jeune victime n'avait que 24 ans.

Durant plusieurs années, il a profité de sa position d'infirmier en chef de la Clinique de Menin pour assouvir ses pulsions meurtrières sans éveiller les soupçons. Sa méthode : des injections d'air ou d'insuline dans les veines de ses patients, ne laissait aucune trace.

Ces meurtres n'auraient jamais été découverts si le diacre n'avait pas éprouvé le besoin de soulager sa conscience. En 2013, par honte ou peut-être par vanité, il  raconte œuvre morbide à son psychiatre. Il se croit alors protégé par le secret médical, mais il se trompe lourdement : le médecin prévient la justice qui ouvre une enquête.

Le procès débute aujourd'hui avec la lecture de l'acte d'accusation. Ivo Poppe risque la prison à perpétuité.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?